Nice : Sarr en veut toujours à Balotelli

Nice : Sarr en veut toujours à Balotelli©Media365

Rédaction , publié le vendredi 15 mars 2019 à 19h20

Dans des propos accordés à Nice-Matin, Malang Sarr s'en prend une nouvelle fois à Mario Balotelli après les retrouvailles musclées avec son ancien coéquipier dimanche dernier.

Après un match fermé, Marseille a disposé de Nice (1-0) dimanche dernier sur la pelouse de l'Orange Vélodrome grâce à un but inscrit par Mario Balotelli à l'heure de jeu. L'ambiance était parfois tendue sur le terrain entre l'attaquant italien et certains joueurs niçois, notamment Malang Sarr. Avant ce rendez-vous, le défenseur niçois n'avait pas hésite à exprimer le fond de sa pensée en conférence de presse en n'épargnant pas son ancien coéquipier au sujet de son manque d'implication lors de la première partie de la saison sous le maillot niçois.

"J'ai été très déçu de son comportement"

Dans des propos accordés à Nice Matin ce vendredi, l'international espoirs en a remis une couche au sujet de l'attaquant olympien : "C'est un manque de respect. S'il en est là aujourd'hui, c'est grâce à Nice. Il a fait ce qu'il fallait, certes, mais il était dans des conditions optimales. Il a fait un peu ce qu'il voulait. Le club, les supporters et ses coéquipiers lui ont apporté de l'amour, donné beaucoup d'affection. On lui a un peu tout passé. On savait qu'il fallait être plus flexible et indulgent avec lui. Au final, j'ai été très déçu de son comportement. On s'est expliqué après le match. Je lui ai dit tout ça. Il n'avait pas apprécié mes propos d'avant-match. Il a été blessé car c'était la vérité."

"Il ne faut pas rester sans rien faire"

Sarr est également revenu sur les accrochages vus au cours de la rencontre entre lui et Balotelli : "On s'est chauffé. C'est parti de lui. On connaît son tempérament, il aime les frictions. Il ne faut pas rester sans rien faire car c'est là qu'il pense avoir gagné la bataille mentale. J'ai répondu à ses provocations, je lui disais qu'au prochain duel, je serais là ... il y a eu quelques insultes."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.