Nice - Rivère : "Le point de départ, ce sont les jets de bouteille"

Nice - Rivère : "Le point de départ, ce sont les jets de bouteille"©Media365

Axel Allag, Media365, publié le lundi 23 août 2021 à 22h25

Accompagné du directeur du football de l'OGC Nice, Julien Fournier, le président Jean-Pierre Rivère est revenu ce lundi sur les incidents lors du match entre le club azuréen et l'Olympique de Marseille. En assumant la part de responsabilité de son club.


Après la rencontre interrompue entre l'OGC Nice et l'Olympique de Marseille, dimanche en clôture de la troisième journée de Ligue 1, Jean-Pierre Rivère, le président des Aiglons, s'est confié à L'Equipe. Si, fondamentalement, son opinion n'a pas changé, il a toute de même évoqué la part de responsabilité du club azuréen dans les incidents. "On vient d'avoir une réunion avec les représentants de la tribune Populaire Sud. C'est inadmissible de leur part et de la nôtre. On est alignés sur le sujet des jets de bouteilles. Quand je viens en conférence de presse, je n'avais pas tous les éléments. Aujourd'hui, j'ai tout regardé, on a les vidéos. On assume notre responsabilité. Les jets de bouteilles sont à l'origine des débordements", a-t-il expliqué.

"Sur l'issue du résultat, il n'y a pas de doute"

Ensuite, il a ciblé notamment le comportement d'un membre de la sécurité de l'OM (Gallé Baldé), coupable d'avoir assené deux coups de poing à Justin Kluivert lors du chaos général. "Le point de départ, ce sont les jets de bouteille, il n'y a pas de débat, mais tout le reste... Comment accepter qu'un préparateur physique frappe un supporter et qu'un membre de la sécurité frappe l'un de nos joueurs ? Cela n'a aucune place dans un stade, comme les jets de bouteille. En tant que dirigeant de club, on ne peut pas accepter ça", a jugé Rivère. Concernant l'issue purement sportive du match, Julien Fournier s'est montré pour le moins confiant envers son équipe : "La réalité sportive, c'est qu'il y a un match qui a été joué, dans lequel on menait 1-0, il restait quinze minutes, l'arbitre en concertation avec les autorités de la Ligue, a fait reprendre le match, et il y a une équipe qui a refusé de reprendre le match. Sur l'issue du résultat, il n'y a pas de doute. C'est du réglementaire."

Pour rappel, la LFP a pris la décision de convoquer les deux clubs. "Suite aux graves incidents de la rencontre OGC Nice - Olympique de Marseille (3ème journée de Ligue 1), la Commission de Discipline de la LFP convoque les deux clubs pour la séance du mercredi 25 août 2021", a-t-elle affirmé, plus tôt dans la journée.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.