Nice : La tribune Populaire Sud fermée quatre matchs

Nice : La tribune Populaire Sud fermée quatre matchs©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le lundi 23 août 2021 à 22h50

Avant même les décisions de la LFP, le préfet des Alpes-Maritimes a annoncé avoir prononcé une fermeture de la tribune Populaire Sud de l'Allianz Riviera pour les quatre prochains matchs disputés à domicile par l'OGC Nice, après les graves incidents survenus lors de la rencontre face à l'OM, dimanche soir.



La première sanction est tombée au lendemain des graves incidents survenus lors de la rencontre entre l'OGC Nice et l'Olympique de Marseille, dimanche soir lors de la troisième journée de Ligue 1. Ce lundi, Bernard Gonzalez, préfet des Alpes-Maritimes, s'est exprimé dans un communiqué officiel. Il a annoncé la "fermeture de la tribune populaire Sud où les incidents ont éclaté pour les 4 prochaines rencontres disputées à domicile". Cette sanction concerne donc les matchs face à Bordeaux, Monaco, Brest et l'OL.

Nice dénonce l'attitude de l'OM

Précisant qu'il n'attendait pas les sanctions "qu'il appartient à la Ligue de football Professionnel (LFP) de décider", le préfet des Alpes-Maritimes a également évoqué d'autres décisions afin de prévenir de nouvelles violences. Ainsi, il a annoncé la "mise en place dans les meilleurs délais d'un filet anti-projections devant la tribune populaire Sud" ; l' "édiction de mesures d'interdiction individuelle de stade à l'encontre des individus auteurs des violences dès leur identification par les services de police agissant dans le cadre des enquêtes préliminaires ouvertes par le procureur de la République de Nice" ; mais également l' "étude d'un dispositif renforcé de sécurisation de la tribune Visiteurs afin de prévenir les projections et agressions".


Dans un communiqué publié ce lundi soir, l'OGC a condamné les jets de bouteille. "S'agissant de l'envahissement du terrain, et après en avoir retracé la chronologie images à l'appui, l'OGC Nice sort renforcé dans son jugement sur le rôle joué par la délégation marseillaise. Joueurs, entraineur, staff, dirigeants, et personnel de sécurité de l'OM n'ont eu de cesse d'envenimer la soirée. Là où il est de la responsabilité des acteurs de l'apaiser, comme l'ont fait les Aiglons et Christophe Galtier", peut-on lire sur le communiqué.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.