Nice - Delort : "Ici, le relâchement n'est pas possible"

Nice - Delort : "Ici, le relâchement n'est pas possible"©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le mardi 12 octobre 2021 à 17h10

L'attaquant de l'OGC Nice, Andy Delort, est revenu sur son départ de Montpellier dans les colonnes de L'Equipe. Il a expliqué avoir été marqué par le rejet des supporters du club pailladin, et a évoqué sa relation naturelle avec ses nouveaux coéquipiers, Amine Gouiri et Kasper Dolberg.


Pour Andy Delort, il n'a pas été aisé de quitter Montpellier. Après 106 rencontres sous le maillot du club pailladin, l'attaquant âgé de 30 ans s'est engagé en faveur de l'OGC Nice pour les quatre prochaines années, le 28 août dernier. Un départ qui n'a pas été digéré par les supporters, et que le joueur a lui-même mal vécu. Dans les colonnes de L'Equipe, Delort a abordé ce thème, avec un certain regret. "Ça m'a fait beaucoup de mal. Ils n'ont pas pris en compte mon envie d'aller au-dessus, tout le bien que j'ai fait à Montpellier en trois belles saisons. Je peux les comprendre mais je ne pensais pas que ça partirait aussi loin. Comme je suis l'enfant du club, c'est mal passé", a-t-il commenté.

"Il y a tout pour viser plus haut"

Convaincu du projet de Nice grâce, notamment, au "charisme" dégagé par Christophe Galtier, Delort a dressé un véritable éloge envers le technicien, une référence à ses yeux dans le pays. "Lille est dans le mal, il arrive et devient champion. Il apprend énormément aux joueurs. Ça fait à peine plus d'un mois que je suis là et j'ai déjà beaucoup progressé. J'avais envie de passer un cap et ici, il y a tout pour viser plus haut", a jugé Delort, estimant qu'il était impossible de baisser le pied sous le maillot de l'actuel troisième de Ligue 1 : "À Montpellier, que je fasse une bonne ou une mauvaise semaine, on avait notre équipe. Ici, le relâchement n'est pas possible avec la qualité des attaquants."


Justement, ses nouveaux partenaires d'attaque, Amine Gouiri et Kasper Dolberg, ont été évoqués par le natif de Sète, avec la présence d'une forte connexion entre eux, selon Delort. "On l'a senti dès les premières combinaisons, on a ce truc en commun. Chacun a son caractère, mais sur le terrain, même si tu ne te comprends pas par la langue, tu sais où l'autre va mettre le ballon et où il le veut", a glissé le buteur, qui veut avoir la même relation que celle vécue avec Gaëtan Laborde, son ancien coéquipier à Montpellier. En 5 matchs joués avec Nice depuis le début de la saison, Delort a inscrit 2 buts et délivré 2 passes décisives.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.