Nice : Dante estime que la Ligue 1 est pénalisée par son arbitrage

Nice : Dante estime que la Ligue 1 est pénalisée par son arbitrage©Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki : publié le lundi 19 octobre 2020 à 18h49

Les arbitres français ne laissent aucune latitude dans les duels entre les joueurs, d'après Dante qui a notamment évolué en Bundesliga. La Premier League, forcément, est aussi prise en exemple récurrent à titre de comparaison.



Dante, l'expérimenté défenseur brésilien de l'OGC Nice, a critiqué l'arbitrage français dimanche. Posément, mais sûrement : "En France, on doit progresser car on gère très mal certaines actions. On ne parvient pas à faire un championnat plus compétitif, car on ne donne pas l'option aux équipes de jouer avec une saine agressivité. J'aime le championnat français, mais il y a certaines choses qu'il faut maîtriser. Il faut laisser jouer. On parle de moins en moins de jeu, de la solution du jeu, de la tactique, de choses qui intéressent et qui font progresser le championnat. A chaque duel, il y a un avertissement. Ce n'est pas possible, c'est mon avis." Des propos (relayés par RMC Sport) qui prennent d'autant plus de sens qu'ils interviennent après une victoire des Aiglons, à Saint-Etienne (1-3). Dante - qui fêtait dimanche ses 37 ans - évoquait l'action qui aurait pu mener à un penalty en faveur de l'ASSE, pour une poussette de sa part sur Hamouma à la 66eme minute (alors que le score était de 2-1 pour Nice). Interrogé sur cette phase de jeu, c'est ce qui lui a provoqué cette réaction.

Rafael, alors qu'il venait de partir de Lyon pour le Basaksehir Istanbul (futur adversaire du PSG en Ligue des Champions), s'était également lâché sur beIN SPORTS le mois dernier : "Pour moi, les arbitres français sont catastrophiques. Il y a des choses que je ne comprends pas." En 2013, déjà, Thiago Motta se plaignait dans ce débat sans fin, avec un autre angle d'attaque - et parmi tant d'autres : "Parler à l'arbitre pendant le match, c'est normal, on est tous à 180% et on n'a pas toujours la tête froide. Il y avait des fautes contre nous que tout le monde a vu, sauf l'arbitre. Même ma fille de cinq ans l'a vu, les images parlent d'elles-mêmes. On a énormément de pression, les arbitres doivent se mettre à la hauteur."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.