National 2 : Un match truqué dans la course à la montée ?

National 2 : Un match truqué dans la course à la montée ?©Media365
A lire aussi

Mathieu WARNIER : publié le samedi 18 mai 2019 à 09h45

Face à des soupçons de match arrangé lors de la rencontre de National 2 entre Toulon et Jura Sud, la FFF a décidé d'ouvrir une enquête.

Après les soupçons autour du match de Ligue 1 entre Caen et Angers, qui ont débouché sur un classement sans suite par la Commission de Discipline de la LFP, c'est au tour de la Fédération Française de Football de s'inquiéter sur la sincérité d'une rencontre. Cette fois, c'est vers le National 2, le cinquième échelon national, que les regards se tournent et, plus précisément la rencontre disputée le 11 mai dernier entre Toulon et Jura Sud. Leader du Groupe A devant Fréjus Saint-Raphaël et Annecy, le club toulonnais s'est imposé face au quatrième (3-2) mais le déroulement de la rencontre pose question et notamment le comportement du gardien de Jura Sud Paul Cattier dans un match qui a scellé le sort du club jurassien, définitivement écarté de la course à la montée en National 1, réservée au premier de chacun des quatre groupes.

Un gardien qui attire la suspicion

Alors que les deux équipes étaient à égalité, le gardien de Jura Sud a été expulsé à dix minutes du terme de la rencontre pour avoir commis une faute en-dehors de sa surface de réparation. Le deuxième gardien du club jurassien a, dans la foulée, encaissé un but sur le coup franc consécutif à cette faute. Selon le quotidien Le Progrès, Paul Cattier serait accusé par certains de ses coéquipiers de ne pas avoir tout donné pendant le match, ce à quoi le président du Sporting Toulon Claude Joye a vivement protesté. « Je ne comprends pas d'où peuvent bien venir ces soupçons, ce gardien a réussi de nombreux arrêts pendant ce match », assure ce dernier dans des propos recueillis par l'AFP. En ce qui concerne Jura Sud, le gardien mis en cause a été écarté, son entraîneur ayant des doutes sur sa probité. « Pour l'instant, on n'a pas de preuves, mais tout le monde est tellement convaincu qu'il y a eu quelque chose », a déclaré au quotidien L'Equipe Pascal Moulin. Une affaire qui est désormais dans les mains de la FFF, qui va devoir démêler le vrai du faux.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.