Nantes : Kombouaré ironise sur les propos de Longoria

Nantes : Kombouaré ironise sur les propos de Longoria©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le vendredi 16 avril 2021 à 17h40

Comme Bruno Genesio, Antoine Kombouaré n'a pas apprécié les propos tenus par Pablo Longoria (président de l'OM) au sujet des entraîneurs français. Ce vendredi, il a ironisé sur le thème, en conférence de presse.


Le constat dressé par Pablo Longoria sur les entraîneurs français ne passe pas. Lundi, dans des propos accordés à El País, le président de l'Olympique de Marseille avait mis en avant certaines failles, selon lui, dans le modèle de jeu général présent en France. "En France, il n'y a pas un modèle français de jeu. Objectivement, si l'on analyse l'ensemble du globe, c'est l'un des pays qui exporte le moins d'entraîneurs. Ils ne vendent pas d'idées collectives".

Deschamps et Zidane, les exemples de Kombouaré

Mécaniquement, les réactions s'enchaînent. Bruno Genesio, l'entraîneur de Rennes, a pointé le manque d'exposition des entraîneurs français. Ce vendredi, Antoine Kombouaré a été interrogé sur les déclarations du président de l'OM, avant la rencontre entre Nantes et l'OL, dimanche en Ligue 1 (21 heures). "C'est qui, Pablo Longoria ? Depuis quand il est président ?", a-t-il assuré, ne voulant pas lui répondre afin de se focaliser sur son "travail" avec le FC Nantes. Par la suite, le natif de Nouméa, a toutefois pris la parole sur le thème. "Les gens sont libres de dire ce qu'ils veulent. On sait simplement qu'on est champions du monde avec Didier Deschamps et qu'on a le record de Ligue des champions consécutives avec, je crois que c'est Zidane c'est ça ? Voilà, c'est bon, on a répondu."


Au sujet de la rencontre face à l'OL de Rudi Garcia, Kombouaré a expliqué qu'il s'attendait à ce que ses joueurs fassent de gros efforts, contre une équipe qui devrait imposer son rythme et son jeu sur la pelouse de la Beaujoire. "Lyon est forcément archi-favori dans cette confrontation car l'OL joue le titre et reste dans la course à la Ligue des Champions. Il faut être prêt à souffrir mais être costaud mentalement. On sera certainement amené à beaucoup défendre et courir après le ballon. Mais il y aura des possibilités pour prendre à revers cette équipe qui va se porter vers l'offensive. Il faudra surtout s'appliquer à bien défendre. Je pense que si on arrive à bien défendre et ressortir proprement les premiers ballons, on aura des chances à jouer. Lyon va chercher à faire la différence très rapidement, c'est comme ça que je vois le scénario", a-t-il analysé.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.