Nantes - Delort : "Quand on trahit une parole, je n'arrive pas à faire semblant"

A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le lundi 30 janvier 2023 à 16h56

L'aventure s'est terminée en eau de boudin entre l'OGC Nice et Andy Delort, lequel a pu s'en expliquer puisqu'il est désormais un joueur du FC Nantes. L'avant-centre évoque une promesse non tenue, au niveau salarial, de la part de ses anciens dirigeants.

La situation d'Andy Delort est enfin réglée. L'attaquant de l'OGC Nice a fini par être prêté au FC Nantes après des semaines d'imbroglio, voire même de clash lors des derniers jours. Présenté officiellement dès lundi, dans la foulée de sa signature (avec option d'achat), l'ancien Montpelliérain en a profité pour régler ses comptes : "En fin de saison dernière, le club a commencé à parler, mais au final il y a des paroles qui n'ont pas été tenues. J'ai une parole, et quand on la trahit, ça me fait mal au coeur, je n'arrive pas à faire semblant. Certains vont au clash et ne viennent pas à l'entraînement, c'était compliqué et je voulais absolument aller à Nantes. J'assume tout ce que j'ai dit et tout ce que je fais."

"Le public a évidemment penché dans la balance"

La promesse en question concerne une revalorisation salariale, qui aurait donc été promise par l'OGC Nice à son attaquant, celui-ci précisant qu'il percevait exactement les mêmes émoluments qu'à Montpellier auparavant. L'intéressé, malgré tout, a tenu à remercier chaleureusement les supporters et l'encadrement de l'OGCN. Antoine Kombouaré, lui, en a profité pour s'engouffrer dans la brèche et ne s'en cache pas : "J'ai vu sa situation. Son dernier match entier remonte au mois de septembre, il ne jouait pas beaucoup et je voyais les problèmes, j'ai senti qu'il y avait un coup à jouer. J'en ai parlé et on a travaillé sur le dossier." La semaine dernière, quand son ami Florent Mollet s'était engagé avec les Canaris, l'affaire était encore en suspens et le coach comme son nouveau joueur tentaient déjà un lobbying à peine déguisé.


Mollet n'en faisait ainsi pas mystère : "J'espère que ça va se faire rapidement. C'est un très bon ami, on se trouvait beaucoup dans le jeu à Montpellier." Il mettait aussi l'accent sur un caractère proche, "un peu franc du collier", ce qui était fait pour plaire à Antoine Kombouaré. Lundi, Delort a enfin parlé du public nantais : "On connaît son impact, ça a évidemment penché dans la balance." Avec la réception de la Juventus en ligne de mire, dans moins d'un mois, pour un barrage retour de Ligue Europa qui pourrait être mémorable (le 23 février).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.