Moselle : Pour avoir critiqué "les vieux du district" sur Facebook, il écope de 12 matchs de suspension

Moselle : Pour avoir critiqué "les vieux du district" sur Facebook, il écope de 12 matchs de suspension©Media365

Rédaction , publié le lundi 09 octobre 2017 à 17h56

Histoire peu banale dans le championnat district de Moselle, où un éducateur U17 a écopé de 12 matchs de suspension pour des propos tenus sur Facebook.

Un éducateur de 27 ans en charge des U17 de l'UL Plantières, club situé à Metz (Moselle) a écopé de 12 matchs de suspension rapporte Le Républicain lorrain. Jusque-là, l'histoire semble être comme on en voit souvent au niveau district. Mais, là, où l'histoire devient intéressante, c'est que cette suspension intervient suite à des propos tenus sur Facebook par l'éducateur. En effet, suite à une décision de la commission d'appel du district de Moselle vis-à-vis d'une rencontre arrêtée pour un envahissement tu terrain, le jeune homme est sorti de ses gonds. Ce dernier a alors qualifié sur le réseau social le district de "pourri de l'intérieur", "qui se croient supérieurs à tous" et "tous corrompus les vieux du disctrict." Ambiance. Pour cela, il a donc (logiquement) écopé de 12 matchs de suspension, malgré une lettre d'excuse rédigée par l'intéressé.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
7 commentaires - Moselle : Pour avoir critiqué "les vieux du district" sur Facebook, il écope de 12 matchs de suspension
  • le respect c est la France d'aujourdhui

  • Il a peut être raison mais comment peut on être assez nul pour ne pas savoir que les réseaux sociaux sont vu et épluché.

  • c'est un vrai Gaulois

  • avatar
    david6857  (privé) -

    Certaines vérités ne sont pas bonnes à dire.

  • avatar
    david6857  (privé) -

    Certaines vérités ne sont pas bonne à dire