Monaco : Kovac ne veut pas se cacher derrière les absences

Monaco : Kovac ne veut pas se cacher derrière les absences©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le vendredi 30 avril 2021 à 19h15

Minée par les absences, l'AS Monaco sera amoindrie face à l'OL, dimanche lors du choc de la 35ème journée de Ligue 1 (21 heures). Pour autant, Niko Kovac a mis en avant la compétitivité de son groupe.



Pour des raisons de Covid-19 et blessures, l'AS Monaco devra se passer d'Aleksandr Golovin, Gelson Martins, Sofiane Diop et Stevan Jovetic lors de l'affiche de la 35ème journée de Ligue 1, dimanche soir face à l'OL sur la pelouse du stade Louis-II (21 heures). Ce vendredi, Niko Kovac a refusé de se plaindre de la situation, alors que le club princier avait été épargné jusqu'ici par les absences. "Je ne veux pas trouver d'excuses. On a un groupe, il est capable d'être compétitif, de faire face à cette équipe lyonnaise. Tous les joueurs disponibles feront de leur mieux", a promis le coach croate de Monaco en conférence de presse. Cesc Fabregas, touché par une élongation musculaire de la cuisse depuis le 12 avril, pourrait lui être présent au milieu de terrain."Il est en forme. Et mon sentiment, c'est qu'il a très envie de jouer", a jugé Kovac à propos de l'ancien joueur du Barça.

"Si on gagne, on pourrait mettre fin aux espoirs de Lyon"

Troisième de Ligue 1, Monaco pourrait quasiment s'assurer du podium en cas d'une victoire face à Lyon, alors que l'avance est de quatre points en faveur du club de la Principauté, à quatre journées de la fin du championnat. "Une victoire serait top, un nul serait bien aussi. Mais on est compétiteurs, on veut remporter tous les matches", a expliqué Kovac, avant d'exprimer sa pensée sur l'OL : "C'est un gros club, avec de grandes ambitions. Ils ont joué une demi-finale de Ligue des Champions la saison passée. Ils vont sentir une forme de pression, c'est clair. Si on gagne, on pourrait mettre fin aux espoirs de Lyon, mais c'est loin. Ce n'est pas en parlant qu'on y arrivera. C'est en travaillant."

Vainqueur de l'OL en quarts de finale de la Coupe de France le 21 avril dernier (0-2), Monaco pourrait-il posséder un avantage sur le plan psychologique ? Pas nécessairement, selon le natif de Wedding. "Je ne sais pas si le match de Coupe de France aura un impact. C'était un match de Coupe avec de l'engagement, là ce sera différent. Encore une fois, le football est un sport de contact. L'arbitre qui officiera est un des meilleurs d'Europe (Clément Turpin, ndlr), donc je ne suis pas inquiet là-dessus."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.