Marseille : Mandanda dans la légende ce dimanche soir

Marseille : Mandanda dans la légende ce dimanche soir©Media365
A lire aussi

Rémi Farge, publié le dimanche 15 octobre 2017 à 07h45

Ce dimanche contre Strasbourg (21h00), Steve Mandanda va entrer dans la légende en devenant le joueur le plus capé de l'Olympique de Marseille avec 453 matchs au compteur.

L'histoire étant maintenant ancienne, figurez-vous qu'il y a débat entre les rédactions ! Ce dimanche à Strasbourg (21h00), Steve Mandanda va fêter sa 453eme apparition sous le maillot de l'Olympique de Marseille, toutes compétitions confondues, devant au passage le joueur le plus capé du club phocéen. Mais seul, ou ex aequo ? Car si selon le site de l'OM, l'ancien milieu de terrain Roger Scotti a joué à 452 reprises sous le maillot olympien, selon Opta, lui aussi émarge à 453 rencontres. Toujours est-il qu'au-delà des chiffres, Steve Mandanda va entrer dans la légende de l'OM dimanche soir à la Meinau. La simple concrétisation en chiffres d'un statut acquis depuis bien longtemps pour le Havrais de formation sur la Canebière. Et que son retour cette saison n'a fait que conforter.

Garcia : « Un record admirable »

« C'est un monument. C'est l'homme d'un club, de l'OM, ça prouve tout son amour pour Marseille. Ce record, c'est admirable. J'espère qu'il le portera le plus haut et le plus loin possible », s'est enflammé Rudi Garcia en conférence de presse cette semaine. L'homme d'un club, ce n'est pas totalement exact. Steve Mandanda a fait ses gammes au Havre, en Ligue 2, avant d'être prêté à Marseille en 2007. Rapidement, Cédric Carrasso se blesse gravement et permet au jeune gardien de s'installer dans le but marseillais. Un but qu'il ne quittera qu'en juin 2016, après une saison galère sous les ordres de Michel puis Franck Passi. Direction Crystal Palace, où le mal du pays d'adoption se fait rapidement ressentir, jusqu'au retour en terre promise cet été.

Sertic : « Ce qu'il fait est exceptionnel »

Avant la trêve internationale, l'ancien Havrais a d'ailleurs rappelé au public du Vélodrome qu'il était toujours l'un des grands spécialistes du poste en France, à 32 ans. Contre Nice, « El Phenomeno » a été impérial, repoussant notamment un penalty de Plea en fin de match. « Ce que fait Mandanda est exceptionnel. C'est un grand gardien et un grand homme. On s'est encore rendu compte de ça après Nice, a relevé Grégory Sertic vendredi. Steve se sent bien ici, il a l'amour du club, il travaille pour le collectif et est un grand professionnel, en match et à l'entraînement, mais aussi en dehors. Il prouve qu'on peut durer dans le métier et dans un club. Je le félicite encore pour tout ce qu'il a fait... »

Un record pas si énorme à l'échelle de la France

Mais ce record, si grand soit-il, montre aussi à quel point il est compliqué de durer à Marseille. Car à l'échelle des autres grands clubs de l'élite, 453 matchs, ce n'est pas énorme. A Bordeaux par exemple, Alain Giresse a grimpé jusqu'à 587 rencontres. C'est encore moins que Jean-Paul Bertrand-Demanes à Nantes (650) et surtout que Jean-Luc Etorri à Monaco (755). Beaucoup de gardiens, donc, ce qui pourrait donner des idées à Steve Mandanda. Mais aller chercher le record de Mickaël Landreau de 618 rencontres disputées dans l'élite est impossible. A 32 ans, le gardien marseillais n'est qu'à 341 matchs de Ligue 1. A moins de pousser jusqu'à 45 ans...

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU