Marseille : Eyraud pour une réduction du nombre de clubs

Marseille : Eyraud pour une réduction du nombre de clubs©Media365
A lire aussi

Joana Guerra Mota, Media365, publié le mercredi 17 février 2021 à 19h15

Le très contesté président marseillais Jacques-Henri Eyraud a profité d'un sommet sur le business du football pour affirmer sa volonté de voir le nombre de clubs diminuer en Ligue 1.

Alors que l'Olympique de Marseille reçoit l'OGC Nice ce mercredi soir pour rattraper un match de la 11eme journée de Ligue 1, le président du club phocéen participait à un sommet organisé par le Financial Times sur le business du football. Et Jacques-Henri Eyraud a notamment abordé le sujet du nombre de clubs en Ligue 1 : « Je pense qu'il faut que nous réfléchissions à notre gouvernance et cela passe aussi par son format. Il y a un sentiment grandissant, peut-être pas en Angleterre, mais en France, et sûrement dans d'autres pays européens, qu'avoir des championnats à vingt clubs, c'est trop. Depuis quatre mois, nous les Marseillais jouons tous les trois jours, et c'est encore le cas en février et mars ». À l'heure actuelle, l'idée d'une réforme n'est plus si taboue et plusieurs clubs ont la même pensée.

Plus qu'une question de temps

Pour Eyraud, c'est aussi une question de santé : « C'est préjudiciable aux joueurs, cela n'est pas bon pour le championnat et pour les supporters non plus, et c'est un sujet sur lequel nous devrons réfléchir très sérieusement car un championnat à vingt équipes, ce n'est plus soutenable. Il y a plein de réformes à évoquer, c'en est une capitale, je n'en connais pas le résultat mais je pense qu'il y aura un monde d'après-Covid pour la Ligue 1 et d'autres championnats en Europe ».

Sur le plan européen, plusieurs grands clubs envisagent la création d'une ligue fermée appelée « Superleague » pour concurrencer la Ligue des Champions. Le monde du football est donc sur la voie du changement, et ce à plusieurs échelles. Ce qui plait plus ou moins aux supporters des différents championnats. Pour le moment, la réduction du nombre de clubs en Ligue 1 n'a pas encore été abordée par la Ligue de football professionnel. Affaire à suivre.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.