Maracineanu : "Lorsqu'on cherche, on va forcément trouver"

Maracineanu : "Lorsqu'on cherche, on va forcément trouver"©Media365

Thomas Siniecki : publié le samedi 05 septembre 2020 à 18h41

Les six cas de coronavirus au Paris Saint-Germain ont relancé le débat à propos des difficultés du sport du haut niveau à se poursuivre durant la crise sanitaire. La ministre des Sports continue d'y croire.



Roxana Maracineanu ne se montre pas si surprise par les six cas de coronavirus au PSG, en soumettant une analyse plus globale : "On a fait le choix de tester les sportifs, même lorsqu'ils sont asymptomatiques. On a eu cette dérogation pour les professionnels. Et lorsqu'on cherche, on va forcément trouver. Les clubs sont pénalisés, un protocole a été proposé et doit être regardé à nouveau pour être adapté à la circulation du virus. Il faut une équité sportive et ça pose problème, les décisions risquent de pénaliser ça en fonction des régions. C'est en cours de discussion. La quatorzaine a été ramenée à sept jours, et pas seulement pour les sportifs. C'est déjà une grande avancée, car c'était impossible de décaler autant les matchs."

En football, la Ligue a déjà considérablement assoupli son protocole depuis vendredi, avec des matchs maintenus tant qu'un effectif dispose de vingt cas négatifs sur trente (dont un gardien de but). Ce qui devrait notamment permettre à Lens - PSG, jeudi, de se jouer. "On a étudié tous les protocoles, poursuit la ministre des Sports. Ces joueurs valent des millions, et il y a aussi un enjeu économique pour eux, en plus de leur santé et de leur corps qui est leur outil de travail. Ils sont responsables de tout le secteur et de sa reprise économique, sur le lieu de travail où ils vont s'entraîner, dans leur famille aussi. Le port du masque n'est pas recommandé durant l'effort, la distanciation est impossible dans les sports collectifs et de contact, donc leur responsabilité individuelle et collective est d'autant plus mise à l'épreuve."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.