Mandanda, Saint-Maximin, Toko Ekambi... L'équipe type de la 30eme journée

Mandanda, Saint-Maximin, Toko Ekambi... L'équipe type de la 30eme journée©Media365
A lire aussi

Marie Mahé, publié le lundi 19 mars 2018 à 09h00

Après chaque journée de Ligue 1, nous vous proposons notre équipe type. Un onze établi en fonction des notes attribuées par nos journalistes lors de chaque rencontre de championnat. Cette semaine, Angers et Saint-Étienne sont les équipes les mieux représentées.

GardienSteve Mandanda (Marseille) : 7Si son équipe, Marseille, s'est inclinée ce dimanche (2-3) contre Lyon, en clôture de la 30eme journée de Ligue 1, le gardien international français a fait en sorte que le score ne soit pas plus sévère. Steve Mandanda a fait l'étalage de toute sa classe, sur plusieurs actions en faveur des visiteurs. Pourtant, il n'a absolument rien pu faire sur les trois buts qu'il a encaissés.DéfenseursDaniel Alves (Paris Saint-Germain) : 7Contre Nice, Daniel Alves a permis au Paris Saint-Germain de préserver sa série de victoires consécutives en Ligue 1 (Le PSG n'a plus perdu de points en championnat, depuis le 21 janvier et un revers 2-1 contre Lyon). Ce dimanche, le Brésilien a inscrit le but de la victoire (1-2).Neven Subotic (Saint-Étienne) : 7S'il forme une solide charnière avec Loïc Perrin, Neven Subotic sait se montrer décisif sur les coups de pied arrêté. Ce dimanche, le Serbe, recrue du dernier Mercato d'hiver, a inscrit le premier but de son équipe contre Guingamp (2-0), son deuxième en deux matchs.Joris Gnagnon (Rennes) : 7A Bordeaux (0-2), Joris Gnagnon a démontré qu'il était bien de retour aux affaires et ce, pour de bon. Impérial en charnière, le défenseur rennais était partout, montrant toute sa puissance et multipliant les interceptions, tout en remportant une grande partie de ses duels.Milieux de terrainAllan Saint-Maximin (Nice) : 8Ce dimanche, Allan Saint-Maximin a été le meilleur Niçois, dans la rencontre opposant sa formation au Paris Saint-Germain (1-2). S'il a permis au club azuréen d'ouvrir la marque à la 17eme minute de jeu, il s'est infiltré bon nombre de fois sur son côté droit, causant de gros problèmes à Yuri Berchiche.Houssem Aouar (Lyon) : 7En plus d'avoir triomphé de Marseille (2-3), Lyon a retrouvé quelques aspects de son jeu flamboyant, qui lui faisait défaut ces dernières semaines. Dans cette rencontre, Houssem Aouar faisait son retour et il n'est pas pour rien dans le résultat final. En parfait relayeur, l'international Espoirs n'a eu de cesse d'orienter le jeu lyonnais et s'est même offert le luxe de marquer le deuxième but des siens.Rémy Cabella (Saint-Étienne) : 8Opposé à Guingamp avec son club de Saint-Étienne (2-0), Rémy Cabella a réalisé un match plein. S'il a dû attendre la 79eme minute de jeu pour inscrire son but, il a beaucoup tenté et posé d'énormes soucis à la défense adverse. Son but a permis aux siens de faire le break, en fin de rencontre.Flavien Tait (Angers) : 8Flavien Tait et Angers ont réalisé un match qui a frôlé la perfection contre Caen (3-0), ce week-end. En plus d'avoir été l'auteur d'une passe décisive, Tait y est allé de son but, d'une frappe des 25 mètres, directement dans la lucarne de Rémy Vercoutre. Sa deuxième réalisation personnelle, après celle contre Guingamp, le 3 mars dernier.AttaquantsKarl Toko Ekambi (Angers) : 7Karl Toko Ekambi a une nouvelle fois prouvé qu'il était en forme, en inscrivant son 16eme but de la saison. L'attaquant angevin a été l'un des artisans du succès des siens, ce samedi, contre Caen (3-0). Angers grappille de plus en plus de points. De bon augure en vue du maintien.Yaya Sanogo (Toulouse) : 7Ce samedi, Yaya Sanogo était en feu. Contre Strasbourg (2-2), l'ancien Auxerrois a inscrit deux buts en deux minutes et aurait même pu devenir le héros local, si les Alsaciens ne s'étaient pas arrachés en toute fin de rencontre, pour ramener le point du match nul.Wesley Saïd (Dijon) : 7Le sauveur dijonnais du week-end, c'est bien Wesley Saïd. Alors que son équipe était bien mal embarquée samedi contre Montpellier, l'attaquant a surgi pour permettre aux siens d'arracher le match nul (2-2), à la 91eme minute de jeu. Le natif de Noisy-le-Grand y est même allé de son doublé, puisqu'il a également ouvert le score pour le DFCO.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.