Mandanda, Rony Lopes, Pléa... L'équipe-type de la 29eme journée de L1

Mandanda, Rony Lopes, Pléa... L'équipe-type de la 29eme journée de L1©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le lundi 12 mars 2018 à 08h45

Après chaque journée de Ligue 1, nous vous proposons notre équipe-type. Un onze établi en fonction des notes attribuées par nos journalistes lors de chaque rencontre de championnat. Cette semaine, Monaco est l'équipe la mieux représentée.

GardienSteve Mandanda (Marseille) : 8Si l'OM l'a emporté à Toulouse, ce n'est pas seulement grâce à Kostas Mitroglou. Le club phocéen doit aussi sa victoire à son gardien, auteur de quatre arrêts décisifs lorsque son équipe était malmenée par des occasions tranchantes du TFC.DéfenseursLéo Dubois (Nantes) : 7Encore décisif. Et toujours aussi précieux. Déjà buteur à Marseille la semaine dernière, le défenseur nantais a cette fois-ci offert un but à Emiliano Sala, en toute fin de match, permettant à Nantes de s'imposer d'une courte marge devant Troyes. Constant dans la performance cette saison, il a, une nouvelle fois, été sur tous les fronts, en attaque (trois dribbles réussis et un tir tenté) comme en défense (trois tacles).Thiago Silva (Paris Saint-Germain) : 7Depuis qu'il a été installé sur le banc des remplaçants pour le 8eme de finale aller de Ligue des Champions face au Real Madrid, le défenseur brésilien n'est plus tout à fait le même. Redevenu le patron de l'arrière-gardien parisienne, le capitaine a retrouvé ses standards devant Metz. 94% de passes réussies, 4 duels aériens gagnés... et un bonus : un but inscrit sur corner en fin de match.Neven Subotic (Saint-Etienne) : 7Doit-on encore douter de lui et de sa condition physique ? Plus vraiment. Au côté de Loïc Perrin, l'ancien joueur du Borussia Dortmund a largement contribué au regain de confiance des Verts. Et maintenant, il est même décisif, puisqu'il a ouvert le score à Rennes (1-1).Pedro Mendes (Montpellier) : 7Il est rarement le joueur mis en avant lorsqu'il s'agit de vanter la solidité défensive du MHSC. Mais à Lille, l'ancien Rennais a été insubmersible, costaud dans les duels et propre à la relance.Djibril Sidibé (Monaco) : 8A quelques mois de la Coupe du Monde 2018, le latéral monégasque a remis les gaz. Auteur d'un début d'année civile remarquable, Sidibé a encore été le joueur le plus actif de son équipe. Et si les trois buts de l'ASM ont débuté sur son côté, c'est tout sauf un hasard. Il a aussi et surtout été l'auteur d'un centre parfait pour l'ouverture du score de Jovetic.Milieux de terrainRony Lopes (Monaco) : 7Puisqu'on parle de Coupe du Monde : lui pensait sûrement, il y a quelques mois, la regarder à la télévision. Désormais, il songe de plus en plus à y participer avec le Portugal. Auteur d'un nouveau but à Strasbourg, son 8eme sur les 10 derniers matchs disputés par son équipe, Rony Lopes a encore renforcé un postulat déjà bien garni.Christopher Nkunku (Paris Saint-Germain) : 8Deuxième titularisation, un doublé. Face à Metz, Nkunku a encore parfaitement rentabilisé son temps de jeu en occupant le côté gauche de l'attaque parisienne. Juste dans ses transmissions (88% de passes réussies) et impliqué dans le jeu comme à la récupération, il a certainement donné envie à Unai Emery de lui accorder un peu plus d'importance lors des prochaines semaines.Nicolas Pépé (Lille) : 7Au LOSC, il est l'un des rares qui surnagent. Auteur de son quatrième but en cinq matchs dans une position qui ne lui est pas favorable, Pépé a aussi beaucoup tenté. Même s'il a parfois manqué de réussite, son implication devrait inspirer quelques-uns de ses coéquipiers.AttaquantsStevan Jovetic (Monaco) : 7Falcao était sur le banc et donc disponible pour le déplacement de Monaco à Strasbourg, vendredi. Mais Leonardo Jardim n'a pas eu besoin de le relancer. Parce que depuis la blessure d'El Tigre, Jovetic remplit parfaitement ses missions. Auteur de l'ouverture du score, le Monténégrin a aussi grandement participé à la construction des offensives monégasques. Plus impressionnant encore, il a aussi brillé dans les airs, entre Koné et Martinez. Pas rien.Alassane Pléa (Nice) : 9Ces derniers temps, inscrire un quadruplé était plutôt réservé aux stars parisiennes, de Neymar à Ibrahimovic en passant par Cavani. Mais en l'absence de Mario Balotelli, Pléa a pris ses responsabilités. Et s'est invité à la table des grands. 4 buts pour offrir un large succès à Nice (2-5) et effacer Carlos Eduardo, dernier niçois à avoir réussi pareille performance.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.