Lyon : La réponse de Marcelo aux Bad Gones

Lyon : La réponse de Marcelo aux Bad Gones©Media365
A lire aussi

L'Hocine Harzoune, publié le dimanche 15 décembre 2019 à 14h45

Dans le viseur des Bad Gones, les supporters de Lyon, depuis plusieurs semaines, Marcelo a publié un long message sur Instagram, dimanche.

Alors que Lyon et Rennes se défient ce dimanche pour le compte de la 18e journée de Ligue 1, Marcelo s'en est pris, dans un long message en Anglais publié sur son compte Instagram, aux Bad Gones. « Depuis l'an dernier, des membres des Bad Gones mènent une campagne contre moi et j'ai été menacé par un membre de ce groupe après le match de Ligue des champions contre Benfica. Et je ne suis pas le premier joueur à avoir un problème avec ce groupe organisé. Compte tenu de tout cela, je ne peux rester silencieux et me laisser traiter de la sorte », a tonné le défenseur de l'OL.



Marcelo est également revenu sur ses doigts d'honneur adressés aux tribunes lors de la fin de match électrique contre Leipzig : « Je suis contre toute forme d'insulte et de racisme. Je m'excuse également si ma réaction a blessé quelqu'un, après que j'ai vu cette banderole de mauvais goût contre moi, qui était déjà là depuis quelques matchs, et juste après notre qualification en Ligue des champions, mais chacun à ses limites »

Marcelo a ensuite tenu à rassurer les supporters et à leur promettre que l'OL remportera à nouveau des titres. « J'attends tellement de la part des supporters de Lyon. et je confesse avoir été un peu surpris et même déçu parfois de ce groupe (Bad Gones ndlr). J'ai été témoin de ce même genre de problèmes vis à vis de certains de mes coéquipiers depuis deux ans et demi et mon arrivée à Lyon. Je comprends que l'équipe n'a pas gagné de titre depuis plusieurs année et que l'attente, c'est de toujours gagner. Les clubs de football vivent par les titres et Lyon n'est pas différent. Nous avons une bonne équipe, un groupe qui gagne et après un travail acharné, Lyon aura ce qu'il mérite.»

Vos réactions doivent respecter nos CGU.