Lutte contre l'homophobie : La réponse cinglante de la ministre au président de la FFF

Lutte contre l'homophobie : La réponse cinglante de la ministre au président de la FFF©Media365
A lire aussi

Raphaël Brosse, publié le samedi 07 septembre 2019 à 15h15

Via une publication sur le réseau social Facebook, la ministre des sports Roxana Maracineanu a répondu aux récentes déclarations du président de la FFF Noël Le Graët au sujet des matchs arrêtés en raison de banderoles ou chants à relents homophobes.

Les interruptions de matchs causées par des chants ou banderoles à caractère homophobe n'en finissent plus de faire parler. Vendredi, Noël Le Graët a pris fait et cause pour les supporters, regrettant des arrêts trop récurrents même si ceux-ci feraient « plaisir à certains ministres. » Sur Facebook, Roxana Maracineanu s'est dite « étonnée » par les déclarations du président de la FFF. « J'ai pris la parole pour affirmer que certains chants entonnés dans les stades ne sont plus acceptables car ils stigmatisent certains de nos concitoyens, a rappelé la ministre des Sports. Ces chants, qui faisaient partie du décor dans certains stades, on ne doit pas les tolérer. Ni dans une enceinte sportive, ni en dehors. Parce que proférer des paroles homophobes est un délit. Que ce soit une intention ou non. Il y a d'autres moyens pour supporter son équipe et je sais les supporters très créatifs dans leurs slogans ! »

Maracineanu : « Décrédibiliser ma parole ne sert en rien le monde du football »


La ministre a ensuite envoyé une petite pique au dirigeant fédéral. « S'agissant des interruptions de matchs, je rappelle que les arbitres sont sous la responsabilité de la FFF donc de Monsieur Le Graët, et que je ne préside pas la commission disciplinaire de la LFP, a relevé la championne du monde du 200m dos (1998). Chacun doit assumer ses responsabilités ! Je suis dans mon rôle en rappelant la règle, le droit. Décrédibiliser ma parole ou celle d'autres membres du gouvernement ne sert en rien le monde du football. Mettons-nous au travail ensemble pour trouver des solutions. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.