LOSC : Fonseca parle de son... emménagement

LOSC : Fonseca parle de son... emménagement©Panoramic, Media365
A lire aussi

Thomas Siniecki, Media365 : publié le jeudi 11 août 2022 à 16h02

Supporters lillois, si vous souhaitez croiser le nouveau coach de votre équipe, vous savez où vous rendre dans les prochaines heures... Paulo Fonseca, comme tout un chacun, a ses petits soucis privés d'organisation et il n'a pas hésité à en faire part.



Paulo Fonseca a parfaitement démarré son aventure sur le banc du LOSC, en remplacement de Jocelyn Gourvennec, avec une première victoire 4-1 face à Auxerre - ce qui permet aux Dogues d'être les dauphins du Paris Saint-Germain (à égalité avec l'Olympique de Marseille). Et le début de saison n'est pas seulement mouvementé sur le terrain, comme l'entraîneur portugais l'a révélé jeudi avec une rafraîchissante sincérité et simplicité au moment d'expliquer pourquoi il n'avait "pas encore le temps d'apprendre le français": "Je loue une maison, mais il n'y a pas de meubles. Ma femme vient d'arriver, et vous savez que généralement c'est la femme qui choisit pour la maison, même si je ne suis pas d'accord ! Je veux aider, on doit acheter ces meubles dans les prochains jours afin d'emménager."

L'ancien coach de la Roma dormait encore au centre d'entraînement il y a trois jours : "Mais je dois emménager ! Après cette conférence de presse, je vais aller chez Ikea et Conforama pour aider ma femme à choisir les meubles. Voilà pourquoi je n'ai pas le temps d'apprendre le français !" Admettant que son équipe a réussi un bon match initial contre l'AJA, Paulo Fonseca rappelle toutefois que ce n'est que le début de la saison : "Les entraînements sont très bons, mais chaque match aura son scénario. Ce sera encore différent vendredi et il faudra s'adapter, je répète qu'on doit améliorer beaucoup de choses." Les Lillois se déplacent sur le terrain de Nantes pour ouvrir la deuxième journée de championnat. S'ils ne perdent pas, ils seront donc provisoirement seuls en tête.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.