Lille : Trois joueurs testés positifs au coronavirus

Lille : Trois joueurs testés positifs au coronavirus©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le samedi 18 juillet 2020 à 21h20

A l'issue du match face à Mouscron, Christophe Galtier a confirmé que trois de ses joueurs, Jonathan Ikoné, Jonathan Bamba et Renato Sanches étaient absents à la suite de tests positifs au coronavirus.


Jonathan Ikoné, Jonathan Bamba et Renato Sanches ont été testés positifs au Covid-19, a annoncé ce samedi l'entraîneur lillois Christophe Galtier. Le coach nordiste s'exprimait lors d'un point presse en marge du succès des siens en amical contre Mouscron (2-1) alors que Lille n'avait plus joué depuis le 8 mars dernier et sa victoire face à Lyon (1-0). « Renato (le premier qui a connu des symptômes) est au Portugal. Il doit subir deux tests négatifs pour avoir l'autorisation de voyage. Quant aux deux Jonathan (Bamba et Ikoné), ils sont en France et ils vont reprendre rapidement avec l'effectif, probablement ce lundi (mais sans test) », a ainsi confié Galtier dans des propos relayés par L'Equipe. En effet, si Ikoné et Bamba devraient être de retour lundi à l'entraînement, Renato Sanches devra d'abord obtenir deux dépistages négatifs pour avoir le droit de quitter le Portugal et revenir en France selon le protocole en vigueur. À noter que les trois joueurs été contaminés dans le cadre de leurs congés.

"Continuons comme ça et ce sera le grand bordel"

Galtier en a profité pour déplorer le comportement des Français, pas très responsables face à la pandémie selon lui : « Continuons à nous comporter comme nous le faisons et nous allons confiner à nouveau et ce sera le grand bordel. C'est à l'État de prendre des mesures. J'ai passé huit jours dans le sud et ce que j'ai vu... Chez nous, il ne faut pas inciter mais interdire. Sinon, on ne pourra pas éviter une deuxième vague. Je ne suis qu'un entraîneur mais je suis attentivement ce qui se passe dans mon pays. Si une deuxième vague arrive, ça va être compliqué pour tout le monde. Il faut être plus ferme et en appeler à la responsabilité individuelle. J'ai vu qu'il y avait du monde en Bretagne et que chez nous, dans le Nord, il y avait recrudescence des cas. J'aimerais que chacun soit responsable pour, non pas que l'on puisse reprendre une vie normale, mais au moins une activité professionnelle. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.