Ligue 1 : Un photographe touché par un pétard lors du Classico

Ligue 1 : Un photographe touché par un pétard lors du Classico©Media365

Lucas Bertolotto, publié le jeudi 21 mars 2019 à 12h54

La Provence a annoncé ce jeudi que l'un de ses photographes avait passé des examens médicaux après qu'un pétard ait atterri à côté de lui lors du match entre le Paris Saint-Germain et l'Olympique de Marseille.



Le Classico a de nouveau été électrique dimanche dernier lors de la victoire du Paris Saint-Germain face à l'Olympique de Marseille (3-1). Entre le boycott des supporters parisiens en début de match, la tension présente sur le terrain entre les joueurs des deux équipes et les nombreux pétards allumés par les ultras parisiens, il y avait beaucoup d'animation au Parc des Princes. Seulement, un pétard aurait atterri près d'un photographe qui aurait été obligé de se rendre à l'hôpital. « La nouvelle interdiction de déplacement des supporters de l'OM n'a pas empêché leurs homologues parisiens de jeter quelques projectiles sur la pelouse et de faire exploser plusieurs énormes pétards durant le Classico. L'un d'eux, envoyé en direction du terrain, a atterri tout près de notre photographe Frédéric Speich, lequel, sonné par le bruit assourdissant de l'explosion, a, depuis, été contraint de passer des examens médicaux » a déclaré le quotidien La Provence.

Des sanctions demandées à la LFP

Particulièrement attentive sur les jets de projectiles ou la présence de fumigènes dans les tribunes des stades, la Ligue de football professionnel pourrait se pencher sur le dossier et sanctionner le Paris Saint-Germain. La Provence demande même à la LFP des sanctions en comparant la scène à une autre qui s'est récemment déroulée au stade Orange Vélodrome : « Le même type d'incident avait eu lieu lors d'OM-Lille, le 25 janvier. Le Vélodrome avait alors été sanctionné et la réception de Bordeaux s'était tenue à huis clos. » Un geste qui se passe régulièrement sur les pelouses de Ligue 1 puisqu'en décembre 2016, le gardien de l'Olympique Lyonnais Anthony Lopes avait été touché par un pétard lancé depuis les tribunes des supporters de Metz.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.