Ligue 1 : Toujours aussi séduisant, Rennes a été accroché par Reims

Ligue 1 : Toujours aussi séduisant, Rennes a été accroché par Reims©Media365
A lire aussi

Vincent DEGREMONT, publié le dimanche 04 octobre 2020 à 18h56

Dominant, Rennes aurait pu espérer mieux de son match face à Reims (2-2). Même maladroits devant le but champenois, les Bretons ont empoché un point qui leur permet de rester en tête de la Ligue 1.

Auteurs d'un début de saison se conjuguant au plus que parfait (partage des points à Lille, victoires face à Montpellier, Nîmes, Monaco et Saint-Etienne), les Bretons voulaient confirmer leur nouveau statut de cador de l'Hexagone en profitant de la venue de Champenois englués dans une spirale d'échecs. Sortis sans gloire du troisième tour de qualification de la Ligue Europa par les modestes hongrois de Fehérvár, les protégés de David Guion restaient en effet sur un nul à Monaco, puis trois défaites face à Lille, Angers et Paris.

Raphinha, acteur majeur du premier acte

Et pourtant, ce sont les visiteurs qui ont ouvert le score au Roazhon Park ! Dans la foulée d'une frappe en angle fermé de Nathanaël Mbuku repoussée en corner par Romain Salin, Yunis Abdelhamid se fit oublier par Serhou Guirassy pour couper de la tête le coup de pied de coin botté par Arbër Zeneli. On jouait alors la 11eme minute. Un quart d'heure plus tard, Raphinha intercepta une passe téléphonée, sollicita Guirassy, qui, d'une talonnade délicieuse entre Wout Faes et Abdelhamid, lui permit d'aller battre Pedrag Rajkovic de près. Le portier rémois pestait à la 36eme, après un corner rentrant de l'ailier brésilien poussé au fond de la cage par Damien Da Silva, plus prompt que la défense rémoise pour se jeter sur le ballon au second poteau. Peu avant la mi-temps, Raphinha, encore lui, se signalait par un magnifique coup-franc qui effaçait le rideau champenois, mais Guirassy mit l'épaule au lieu de la tête et le cadre se déroba. Avec le break, le scénario aurait été tout autre...

L'abnégation rémoise a été récompensée

La côte des visiteurs rapetissait encore au retour des vestiaires, avec le remplacement de Rajkovic (dos bloqué) par Yehvann Diouf, novice en Ligue 1. Les Rennais confisquaient le ballon, mais se mettaient à ronronner autour du régulateur Steven Nzonzi. Et si, à la 52eme, El Bilal Touré ne trompa pas Salin sur sa tentative de lob, le deuxième contre, à la 66eme, fut le bon. Plus rapide que Da Silva, Boulaye Dia fila devant le capitaine breton pour s'emparer d'une déviation de l'extérieur de Derek Kutesa, puis résister à Sacha Boey et remporter son face à face contre Salin. Vexés, les Bretons cherchèrent immédiatement à ramener le danger dans le camp visiteur, mais les Rémois se replièrent dans leurs 40 mètres et défendirent chèrement chaque pouce de terrain. Ce n'est qu'à la 90eme que Nzonzi put reprendre de la tête un centre rentrant de Boey, mais le ballon s'écrasa sur le montant de Diouf. Le coup de sifflet final de M.Batta récompensa des visiteurs qui ont affiché de belles valeurs pour mettre un point final à leur série noire. Les supporters rennais, eux, se demanderont pourquoi Raphinha, le joueur à l'origine de 95 % de leurs occasions en cette fin d'après-midi, vient d'être annoncé à Leeds alors que la Ligue des Champions commence dans 15 jours.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.