Ligue 1 : Rennes humilie Montpellier

Ligue 1 : Rennes humilie Montpellier©Media365
A lire aussi

Bryan SECRET, publié le dimanche 08 mars 2020 à 19h13

Dominateurs, les Rennais de Julien Stéphan ont enchaîné un troisième succès de rang en Ligue 1 face à Montpellier (5-0) pour conserver leur troisième place au classement. Les Bretons reviennent à six longueurs de l'Olympique de Marseille.


On se demandait comment ils allaient réagir après la défaite en demi-finale (1-2) à Saint-Étienne, de leur Coupe de France et les éléments de réponses n'ont pas tardé à fuser. Avec une grosse intensité d'entrée de rencontre, les Rennais ont étouffé des Montpelliérains agressés et sans solution. En moins de dix minutes, les Bretons ont ouvert le score grâce à un exploit de leur latéral gauche, Faitout Maouassa, auteur d'une frappe somptueuse du pied droit de 25 mètres après une transversale d'Hamari Traoré. Les hommes de Der Zakarian, 8eme avant la rencontre ont bien tenté de réagir. Vargas a débordé côté droit pour centrer vers le second poteau pour Delort qui a remisé de la tête le ballon devant le but. Gaëtan Laborde a tout fait pour en profiter d'une tête puissante également mais le ballon s'est écrasé sur la barre d'Edouard Mendy (23eme). Les Sudistes ne le savaient pas mais ils allaient se faire punir cinq minutes plus tard avec un deuxième but signé Adrien Hunou (25eme). Au départ de l'action ? Une déviation de James Léa Siliki qui a fait toute la différence car elle a lancé Tait auteur de la passe décisive pour l'avant-centre des Rouge et Noir, sous les yeux de Vitorino Hilton.

Montpellier a raté le bon wagon en première période

La première période ne fut qu'une histoire de réalisme encore une fois : ce qui soustrait les grandes équipes aux plus retirées. Et lorsque les joueurs de la Paillade se sont représentés devant le but d'Edouard Mendy pour une énorme double occasion, un sauvetage sur la ligne de Joris Gnagnon après une tête de Laborde et un poteau de Delort à la suite d'un retourné (37eme), Montpellier s'est forcément dit qu'il avait laissé passer sa chance. Parce que même si les hommes de Der Zakarian n'avaient pas le ballon, ils rivalisaient dans les occasions très franches (3 contre 2).

Rennes a été sans pitié au retour des vestiaires

Et en seconde période, tout cela s'est affirmé. Le déluge breton s'est abattu sur les Montpelliérains au sens propre comme au figuré. Sous une pluie importante, Rennes a tué la rencontre avec Flavien Tait (68eme) qui a enroulé parfaitement son ballon du droit et par Romain Del Castillo en convertissant un penalty obtenu par l'entrant Benjamin Bourigeaud, victime d'une charge à retardement de Junior Sambia, entré à la pause à la place de Daniel Congré. Et comme si cela ne suffisait pas, le dernier coup de poker de Julien Stéphan, Sacha Boey a déposé Pedro Mendes dans la surface montpelliéraine à l'aide d'un contrôle orienté avant de s'effondrer devant les bras écarté du Portugais offrant à Adrien Hunou le doublé sur un plateau (5-0, 87eme).

À aucun instant, les Rennais n'ont cessé de presser, cherchant à marquer comme s'il y avait 0-0 même lorsqu'ils menaient par 2 ou 3 buts d'écart. Preuve que Rennes n'est plus du genre à se contenter de peu. Marseille ferait mieux de prendre ses distances. Quant à Lille et Lyon, joueront sans doute ce soir leur dernière chance d'accrocher la Ligue des champions.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.