Ligue 1 : PSG, encore une sacrée soirée !

Ligue 1 : PSG, encore une sacrée soirée !©Media365
A lire aussi

Axel Divio, publié le dimanche 23 février 2020 à 23h06

Si le Paris Saint-Germain a remporté sa 21e victoire de la saison face à de valeureux Bordelais (3-2), la blessure de Thiago Silva, l'expulsion de Neymar et les trois buts encaissés viennent ternir le tableau. Pas rassurant.

Quelques jours après un revers sur la pelouse du Borussia Dortmund (2-1) en Ligue des Champions, qui a fait beaucoup (trop ?) de bruit, le Paris Saint-Germain retrouvait la routine du championnat au Parc des Princes. Avec succès au cours d'une rencontre décousue, surprenante et riche en buts (4-3).

Cavani héros de la soirée

La soirée a pourtant très mal débuté... En période de phase finale de Ligue des Champions, le staff et les supporters parisiens trembleront sur chaque alerte de blessure... Pour Thiago Silva, c'est bien plus qu'une alerte. Le défenseur brésilien a dû céder sa place dès le quart d'heure de jeu, semble-t-il suite à une blessure musculaire. La tuile en vue du match retour face au Borussia Dortmund. Comme une mauvaise nouvelle n'arrive jamais seule, le PSG a encaissé le premier but dans la foulée, sur un corner repris de la tête par Hwang Ui-jo (0-1, 18eme). Les hommes de Thomas Tuchel, jusque-là dominateurs, vont rapidement égaliser par l'intermédiaire d'Edinson Cavani (1-1, 25eme), de nouveau préféré à Mauro Icardi. L'attaquant uruguayen, servi sur un plateau par Angel Di Maria, a marqué son 200e but sous le maillot du PSG en 298 matchs. Tout simplement énorme.

Des buts improbables, un bijou

Sur un coup franc d'Angel Di Maria, Marquinhos marque tout d'abord de l'épaule (2-1, 45eme), avant que Pablo ne profite d'un dégagement manqué de Sergio Rico pour égaliser (2-2, 45eme) dans la foulée ! La seconde période sera également riche en rebondissements. Marquinhos, opportuniste, s'offre un doublé de renard des surfaces (3-2, 63eme), avant que Kylian Mbappé ne fasse trembler à son tour les filets du malheureux Benoit Costil sur un service d'Edinson Cavani, consécutif à une perte de balle adverse (4-2, 69eme). Très perméable depuis quelques matchs, le PSG va encore confirmer sa fébrilité du moment, quand Ruben Pardo réduit la marque d'une splendide frappe en pleine lucarne (4-3, 83eme).

Un PSG trop nerveux

Fébriles, les Parisiens ont également fait preuve d'une grande nervosité tout au long de la partie. Symbole de cet état d'esprit à corriger, l'expulsion de Neymar (90eme) qui ne parvient décidément pas à maîtriser ses nerfs. Une expulsion, la blessure de Thiago Silva et les errements défensifs actuels... Tout ça ne prête guère à l'optimisme. Pour se rassurer après Dortmund, il faudra repasser. De leur côté, les Girondins peuvent nourrir des regrets. Marquer trois buts au Parc des Princes sans ramener un résultat doit être difficile à digérer... Si le Paris Saint-Germain continue de caracoler en tête de la Ligue 1, les Bordelais restent englués dans le ventre mou du classement.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.