Ligue 1 : Les Verts n'y arrivent pas

Ligue 1 : Les Verts n'y arrivent pas©Media365
A lire aussi

Bryan SECRET, publié le dimanche 23 février 2020 à 17h14

Dans un match peu emballant, fermé et serré, Saint-Étienne pensait avoir fait le plus dur grâce à son meilleur joueur de la saison, Denis Bouanga. Mais les Verts ont été rejoints en toute fin de match par Reims (1-1), avec un penalty de Boulaye Dia.

Englués dans une spirale infernale de quatre défaites, c'était avec la boule au ventre que les Stéphanois se présentaient cet après-midi au Chaudron face aux Rémois. Incapables de se lâcher, en manque de liant, le milieu ne faisant pas les efforts nécessaires pour se démarquer et offrir des solutions, les Verts sont bousculés d'entrée par des Champenois entreprenants et joueurs. Doumbia s'est illustré le premier, en débordant pour Dia, trop court au second poteau alors qu'il était passé devant Kolodziejczak pour frapper. Puis en tirant de 25 mètres, envoyant le ballon au-dessus du but de Moulin. Il a fallu attendre la 18eme minute pour voir le premier tir des Verts signé Diony, cadré mais trop peu dangereux. Une première période bien fade, sans réelle occasion de but et peu emballante.

Bouanga a pensé libérer son équipe, mais M'Vila s'est déconcentré sur la toute dernière action de la rencontre

La seconde période est repartie sur le même rythme saccadé et sans saveur jusqu'à la tentative de 30 mètres de Boudebouz, du pied droit. Avec puissance et précision, l'Algérien a mis en difficulté pour la première fois du match Rajkovic, le gardien de Reims (58eme). Les Champenois ont ensuite répondu avec El Bilal Touré de la tête après un corner tiré par Cassama (61eme), mais c'était encore une fois sans compter sur Moulin, vigilant. Le bloc-équipe rémois ne laissait que très peu d'espaces aux Verts, mais leur donnait des idées : si Reims n'était pas là pour jouer, alors les Stéphanois pouvaient prendre plus de risque et jouer de manière plus offensive. Et comme souvent, dans ce genre de rencontre, le sauveur des Verts a surgi.

Denis Bouanga a délivré son équipe grâce à un exploit personnel : un duel gagné dans les airs et dans le dos de Foket sur un centre enroulé d'Honorat, venu de la droite de la surface rémoise. Le Gabonais a piqué son ballon au second poteau, de la tête, pour permettre à son équipe de prendre un avantage précieux (73eme). Pour les hommes de Puel, il s'agissait avant tout d'un match pour stopper l'hémorragie mais à quelques secondes du coup de sifflet final, alors que Dia accélère dans le dos de M'Vila à droite en croisant sa course dans la surface des Verts, le Stéphanois commet l'irréparable en crochetant le Rémois, qui a pris par la suite Moulin à contre-pied (1-1, 90eme + 3). Sur le plan comptable, l'ASSE se donne un tout petit peu d'air en prenant la 15eme place devant Metz. La semaine prochaine, pour le derby à Lyon, dans la peau des outsiders, ils devront tout donner. La peur n'aura pas sa place... sous peine de plonger un peu plus dans le doute et la crise.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.