Ligue 1 : Les joueurs techniques en danger ?

Ligue 1 : Les joueurs techniques en danger ?©Media365

Rémi Farge, publié le dimanche 18 février 2018 à 07h30

Depuis le début de la saison, la demande revient sans cesse dans la bouche des entraîneurs : il faut protéger les « artistes ». Mais est-ce possible ?

On pensait que Rudi Garcia allait être le dernier en date, mais samedi soir, juste après le match nul de Rennes à Caen (2-2), même Sabri Lamouchi est entré dans le club. Motif ? La sortie sur blessure d'Ismaïla Sarr après une violente charge d'Ismäel Diomandé. « Sarr ne termine pas le match, encore une fois sur blessure. C'est la troisième fois de suite. Ce n'est pas normal, on doit protéger les joueurs », a regretté l'ancien milieu, vite rejoint par son président Olivier Létang : « Son traitement, c'est une vraie insatisfaction. On parle souvent de Neymar, mais lui aussi il faut le protéger. J'exprime un ras le bol. » La veille, c'était l'entraîneur de Marseille qui s'emportait après le coup reçu par Florian Thauvin lors du match de Ligue Europa contre Braga. « Cela fait deux matchs qu'il se fait massacrer, ou matraquer. Il serait temps de le protéger un peu car si on veut voir du spectacle il serait bien que les artistes soient sur le terrain plutôt qu'à l'infirmerie. J'espère qu'on sera vigilant à l'avenir. »L'appellation « artiste » n'est pas une nouveauté cette saison. Il y a quelques mois déjà, Bruno Genesio avait demandé à ce qu'un traitement plus favorable soit réservé à Nabil Fekir. « Je m'interroge sur ce que l'on veut faire du foot français. Est-ce que l'on veut protéger les artistes ? », s'était interrogé l'entraîneur de Lyon après la convocation de son capitaine devant la commission de discipline. Dans un autre registre, c'est l'OL qui a carrément posté une photo de la cheville ensanglantée de l'international français, samedi sur Twitter, en demandant « justice » pour Nabil Fekir, qui serait « maltraité ». Des mots, très forts, qui ne concernent pas que le championnat de France. En décembre, Pep Guardiola avait pris tout le monde à revers en demandant un traitement juste et équitable de tous les joueurs. « Je n'ai aucun doute sur le fait que Dele Alli et Harry Kane soient de super joueurs. Je n'ai pas de soupçons sur eux, je pense pas que ce sont des joueurs dangereux. Mais il faut les protéger, autant Nicolas Otamendi qu'Harry Kane ».Selon Le Parisien, la question de la protection des « artistes » va loin. Jusqu'aux instances ! Début février, le PSG aurait ainsi envoyé un courrier à la direction technique de l'arbitrage afin d'alerter sur le traitement de Neymar. « Les arbitres doivent protéger les techniciens, dont Neymar fait évidemment partie. Ce sont eux qui sont le plus exposés aux fautes », expliquait Unai Emery dans les colonnes du quotidien. Le Brésilien est le joueur de L1 ayant subi le plus de fautes depuis le début de la saison (96), devant Nabil Fekir (89), Malcom (71) et Jimmy Briand (69eme). Et le message semble avoir été reçu. Il y a deux semaines, lors d'un stage à Clairefontaine, l'un des axes de travail des arbitres de Ligue 1 a été : la protection des « artistes ». Mais où commence la définition du terme ? Les autres joueurs doivent-ils, de fait, être moins protégés parce que leur esthétisme serait moins désirable ? Vaste débat...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.