Ligue 1 : Le président d'Amiens choque le LOSC

Ligue 1 : Le président d'Amiens choque le LOSC©Media365

Rémi Farge, publié le samedi 30 septembre 2017 à 22h53

Le président d'Amiens, Bernard Joannin, et le directeur général du LOSC, Marc Ingla, se sont répondus après l'effondrement d'une barrière de la tribune visiteurs au stade de la Licorne, les propos du premier ayant déclenché la polémique.





 

Ce samedi soir, le match entre Amiens et Lille n'a pas pu aller à son terme. Un drame s'y est noué peu après le quart d'heure de jeu, lorsque qu'une barrière de la tribune visiteurs s'est effondrée sous le poids des supporters lillois. Un bilan provisoire fait état de 29 blessés, dont 6 grièvement. Deux heures après la rencontre, alors que les secours évacuaient les premiers blessés, une première polémique est née dans les couloirs du stade de la Licorne. En conférence de presse, le président amiénois, Bernard Joannin, a tenu des propos maladroits pour commenter ces incidents.
Joannin : « Une réflexion à avoir sur les déplacement de supporters »
« Le football doit être une fête. Les services de police nous avaient prévenus que 200 ultras très énervés étaient dans le parcage lillois. Plus de 500 personnes se sont lancées sur cette barrière qui était en parfait état. Imaginez 500 personnes qui voulaient pénétrer sur le terrain ! Je pense qu'il y a une réflexion forte à avoir au niveau de la Ligue concernant les déplacements de supporters », a lâché le président d'Amiens, dans des propos qui ont été très vite interprétés comme une accusation du comportement de certains fans des Dogues.
Ingla : « Des déclarations irresponsables et indignes »
Remonté, le directeur général du LOSC, Marc Ingla, s'est empressé de lui répondre sur Twitter. « Le LOSC a le droit de s'interroger sur les conditions d'accueil et sécurité proposées pour nos supporters par le club et le stade d'Amiens, écrit le bras-droit de Gérard Lopez. Le LOSC souhaite que les responsabilités de cet accident soient rapidement identifiées, pour ses supporters et les victimes et afin que cela ne puisse jamais se reproduire. Les déclarations du président d'Amiens semblent irresponsables et indignes dans ce contexte dramatique. Nos supporters sont irréprochables et le football professionnel demande la meilleure organisation », se défend Marc Ingla.

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU