Ligue 1 : Le gros coup de Metz contre Nîmes

Ligue 1 : Le gros coup de Metz contre Nîmes©Media365
A lire aussi

Paul Vinay, publié le samedi 07 mars 2020 à 22h24

Dans un match ouvert, les Messins ont pris le dessus sur Nimes avec une victoire 2-1 et réalisent le gros coup de cette 28eme journée, en ce qui concerne la course au maintien.



Ce match était bien plus qu'un simple match de Ligue 1. Avec quatre points de plus que Nîmes au classement, Metz pouvait réaliser un gros coup en cas de succès à domicile. Ce que les hommes de Vincent Hognon ont finalement réussi, en s'imposant grâce à un but du capitaine du soir, John Boye, à la 81eme minute.

Diallo, une absence qui pèse offensivement

Pourtant, les Grenats ont connu une petite frayeur en début de match, avec deux frappes dangereuses de Nolan Roux. Une fois dans le match, les Messins ont su se montrer adroits avec l'ouverture du score sur leur première occasion de la rencontre. Après un gros travail de Fabien Centonze sur son côté droit, Opa Nguette a pris le dessus sur ses défenseurs et trompé Paul Bernardoni de près, avec une tête plongeante (7eme). Devant au score, Metz aurait pu faire le break en première période, mais sans le serial-buteur du club, Habib Diallo, les Grenats se sont montrés maladroits dans le dernier geste. A l'image de Farid Boulaya (26eme) ou encore Vincent Pajot (38eme).

Absent offensivement après le but des locaux, Nîmes est revenu des vestiaires avec de meilleures intentions. Et cela a vite payé ! Après une grosse parade d'Alexandre Oukidja devant Moussa Koné, les Nîmois ont réussi à faire trembler les filets à la suite d'une superbe passe de Yassine Benrahou pour Lucas Deaux (1-1).

John Boye décisif

Malgré ce but encaissé, Metz est reparti vers l'avant et s'est procuré de nouvelles grosses occasions, mais les locaux sont tombés sur un Paul Bernardoni des grands soirs. Tout d'abord, le gardien nîmois a réalisé une superbe claquette sur un coup franc de Farid Boulaya (59eme), avant d'être à nouveau décisif devant Vincent Pajot (74eme). Malheureusement pour lui, à force de subir, son équipe a craqué dans les dernières minutes. Capitaine du soir, en l'absence d'Habib Diallo, John Boye a pris ses responsabilités et s'est mué en buteur à la 81eme. Tel un renard des surfaces, le défenseur s'est fait oublier par ses adversaires, se retrouvant totalement seul aux six mètres ! Metz s'impose « logiquement » à domicile face à des Nîmois qui n'ont pas montré grand-chose en seconde période et concèdent une troisième défaite de suite.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.