Ligue 1 : Le Graët s'oppose à un championnat à 18 clubs

Ligue 1 :  Le Graët s'oppose à un championnat à 18 clubs©Media365
A lire aussi

Axel Allag, publié le lundi 09 novembre 2020 à 22h30

Noël Le Graët, au contraire de Vincent Labrune et Didier Deschamps, s'est opposé à un éventuel passage de la Ligue 1 à 18 clubs.

 

Dans un souci de compétitivité du football français, Vincent Labrune, le président de la LFP, songerait à réduire le nombre de clubs dans l'élite à 18. Ce lundi, Didier Deschamps, le sélectionneur des Bleus, s'est confié sur le sujet en conférence de presse, avouant que l'idée était à son goût.

"Je fais partie de ceux qui pensent que plus l'élite est resserrée mieux c'est. Avoir quatre matches de moins en championnat, ça va dans le sens de l'élite. Mais après avoir dit ça, je me doute que parmi les 20 clubs français, une dizaine peuvent se sentir concernés si on passe à 18 et peuvent descendre. C'est l'intérêt général et l'intérêt de la compétition et l'élite", a notamment commenté le sélectionneur national.

"Il y a le Covid, des contrats télé avec 20 clubs..."

Le président de la FFF, Noël Le Graët, a lui aussi pris position sur le sujet, dans un entretien accordé à L'Equipe. Mais, au contraire de Labrune et Deschamps, il s'y est montré opposé, du moins pour un avenir immédiat. "Cela mérite davantage de réflexion. Il faudrait réaliser une étude financière, interroger les chaînes de télévision. Cela fait quand même des matches en moins. On ne peut pas dire comme ça : "Je lance une pièce en l'air et, suivant le côté où elle retombe, c'est oui ou non." Cela peut mettre le bazar avec les télés. Cela ne peut pas se faire tout de suite. Ce n'est pas le bon moment. Au niveau télévisé, on ne sait pas trop qui nous diffuse... Est-ce que les chaînes de télévision sont prêtes à diffuser moins de matches et à quel prix ? Ça ne se fait pas comme ça. Il y a quand même quelques tables rondes à organiser...", a-t-il assuré.

Par la suite, il s'est montré sceptique quant au timing autour d'un tel sujet. "Le moment n'est pas forcément le mieux choisi. Il y a le Covid, des contrats télé avec 20 clubs... Ça ne se fait pas comme ça. Si cela doit se faire, cela se prépare pour un futur appel d'offres", a jugé Le Graët.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.