Ligue 1 : Le bilan de la saison en statistiques

Ligue 1 : Le bilan de la saison en statistiques©Media365
A lire aussi

Axel Allag, Media365, publié le mardi 25 mai 2021 à 16h56

La fiabilité de Lille derrière, le PSG contrarié par les poteaux et certains opposants, l'OL porté vers l'attaque, ou encore Monaco très constant sur les corners... Voici le bilan en statistiques de cet exercice 2020-2021 de Ligue 1.



Le LOSC de Christophe Galtier a été plus constant que le PSG de Kylian Mbappé et Neymar. Le bilan de la saison du club de la capitale sur le plan national est très contrasté mais la meilleure synthèse a sans doute été prononcée par Benjamin André, le milieu de terrain des Dogues : "On ne se rend pas encore compte de ce qu'on a fait. ça redescendra vraiment dans une semaine ou deux, quand on sera en vacances. On se dira que ce Paris-là, qui est intouchable normalement et ne laisse jamais rien à personne, nous, on l'a battu." Une victoire de groupe déjà, tant Christophe Galtier a pu s'appuyer sur des éléments forts dans son onze. Un succès articulé autour d'une solidité défensive, surtout, car Lille a terminé 21 rencontres sans encaisser le moindre de but selon des statistiques d'Opta, un record dans les 5 grands championnats européens cette saison. De fait, Mike Maignan a égalé Vincent Enyeama, qui, lui aussi, avait pu passer 21 matches sans encaisser de but lors de l'exercice 2013-2014. Seul Jean-Luc Ettori en 1989-90 a gardé sa cage inviolée plus souvent sur une saison dans l'histoire dans l'élite (22).

24 poteaux trouvés par le PSG

Dauphin du LOSC, le PSG a laissé filer le titre et ce n'est pas faute d'avoir tenté des tirs (570 en 38 matches, la seconde meilleure performance derrière l'OL et ses 612 tentatives). Toutefois, même avec la présence du meilleur buteur du Championnat de France dans ses rangs - Kylian Mbappé, 27 réalisations - le club francilien a été frustré. Par les adversaires d'abord, avec 8 revers subis durant cette saison de Ligue 1, plus haut total depuis 2011. Mais également par les poteaux car le PSG a trouvé les montants sur sa route à 24 reprises cette saison, un record, comme en 2017-2018.

Monaco, maître des phases arrêtées, l'OM roi des cartons

Troisième de Ligue 1, l'AS Monaco de Niko Kovac a affiché une régularité louable lors de l'année 2021, comme l'a souvent glissé fièrement le technicien croate, arrivé en juillet dernier dans le club princier. Roi des phases arrêtées (31 buts dans ce registre dont 11 sur corners), Monaco est également leader dans les buts inscrits après des récupérations hautes (12, avec un total de 349 récupérations hautes). Privé de Ligue des Champions l'an prochain, l'OL a payé son manque de constance et son incapacité à afficher un même niveau d'une période à l'autre. Pour autant, l'équipe dirigée par Rudi Garcia a tenté de faire pencher la balance de son côté, comme peuvent en témoigner les statistiques de tirs tentés (612) et cadrés (237), des records dans l'élite du football français cette saison, dans le sillage d'un Memphis Depay auteur de 20 buts.

L'Olympique de Marseille, entre le mandat d'André Villas-Boas et celui en cours de Jorge Sampaoli n'a lui pas pu infléchir l'idée qu'il était très sanctionné par les arbitres. Avec un total de 105 cartons (jaunes + rouges), le club phocéen se classe en tête du domaine, devant Lens (96 cartons) et Metz (87). L'engagement sur le terrain a été une valeur importante pour Brest, qui a remporté le plus de duels en Ligue 1 (52,92%) tandis que Montpellier s'est montré très habile dans les tacles réussis (63, 21%, premier de la classe) et au niveau des buts de la tête (18, devant Marseille, 13, Brest, Monaco et Strasbourg, 12).

Vos réactions doivent respecter nos CGU.