Ligue 1 (J9) : A dix, Metz s'en sort à Nîmes

Ligue 1 (J9) : A dix, Metz s'en sort à Nîmes©Media365
A lire aussi

Rédaction Media365, publié le dimanche 01 novembre 2020 à 16h57

Ce dimanche, pour le compte de la 9eme journée de Ligue 1, Metz, pourtant réduit à 10, est allé s'imposer sur la pelouse de Nîmes (0-1).

Un petit but (14eme) a suffi à Metz pour s'imposer (0-1) pour la première fois de la saison à l'extérieur. Les Messins ont su profiter du manque de confiance de Nîmes pour faire la différence en première période avant de tenir en infériorité numérique à force de courage mais aussi grâce au manque de réussite des Crocos.

La maitrise messine

En arrivant à Nîmes avec une série en cours de cinq matchs sans défaite, le FC Metz pouvait être confiant. D'autant que les Crocos restaient sur deux défaites avec zéro but marqué. Une dynamique complètement différente pour les deux équipes et cela s'est vu dès l'entame de match. Les Messins ont pris les choses en main grâce à une maitrise collective bien supérieure à des Nîmois très timides, ne parvenant jamais à toucher les attaquants. La défense messine, point fort depuis le début de saison, a passé une journée très tranquille. A force de dominer l'entrejeu, les Lorrains sont parvenus à planter une banderille par Lamine Gueye qui a profité d'un placement défensif approximatif pour ouvrir le score (14eme). Les Messins ont continué à se projeter vers l'avant sur des phases de transition rapides mais à chaque fois la dernière passe a été trop imprécise pour aller doubler la mise. Petit à petit, Nîmes est parvenu à monter son bloc pour tenter d'aller inquiéter Alexandre Oukidja. Les Crocos ont bien pensé être parvenus à égaliser sur une tête de Nolan Roux (39eme) mais le but a logiquement été refusé pour un hors-jeu de l'ancien Brestois. Comme un symbole de l'inefficacité offensive nîmoise qui n'a pas cadré un seul tir durant la première période. Seul motif d'espoir avant de rentrer aux vestiaires, l'expulsion de Matthieu Udol, côté messin, pour un tacle par derrière non maitrisé (43eme).

La réaction nîmoise

Forcément, en infériorité numérique, le FC Metz a changé de tactique pour se positionner bloc bas en comptant sur les contre-attaques menées par ses flèches de devant. Un positionnement qui a permis à Nîmes de mettre la pression sur la défense lorraine qui a tenu bon. Bien aidés par un Alexandre Oukidja très précieux notamment dans les airs, les joueurs de Frédéric Antonetti ont même tenté quelques incursions dans la surface gardoise dont une de Farid Boulaya (65eme) qui a bien failli plier le match sans une belle intervention de Baptiste Reynet. Le reste du match a pris les airs d'une séance d'attaque-défense avec des Nîmois qui ont multiplié les tentatives sous l'impulsion de Karim Aribi qui a effectué une très bonne entrée en jeu. Jusqu'au bout, la réussite a fui les joueurs de Jérôme Arpinon qui ont bien cru arracher un point sur une belle tête piquée de Farid Aribi qu'Alexandre Oukidja a été chercher au ras du poteau (93eme).

Metz à la porte du Top 5

Résultat, une troisième défaite de suite pour Nîmes et toujours pas de but marqué dans le même intervalle. Les Crocos se retrouvent barragistes alors que pour Metz, la bonne série se poursuit. Six matchs sans défaite et une sixième place au classement quasi inespérée. De quoi aborder la prochaine réception de Dijon avec sérénité. Pour Nîmes, la fin de match doit être synonyme d'espoir mais il va falloir absolument trouver une solution rapidement à ce manque flagrant de réalisme devant le but.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.