Ligue 1 : Grâce à ses jeunes, Monaco monte sur le podium

Ligue 1 : Grâce à ses jeunes, Monaco monte sur le podium©Media365

Jérémie Baron, publié le dimanche 13 septembre 2020 à 19h10

Grâce à une victoire sur Nantes (2-1), Monaco est le dauphin provisoire du Stade Rennais. Pour venir à bout des Canaris, le club de la Principauté a pu compter sur ses jeunes : Sofiane Diop et Willem Geubbels.



Deux baptêmes et un succès : grâce aux premières réalisations en Ligue 1 des jeunes Sofiane Diop et Willem Geubbels, l'AS Monaco a enchainé un deuxième succès, ce dimanche après-midi à domicile contre Nantes (2-1). Les Canaris avaient égalisé en deuxième période par l'intermédiaire de Ludovic Blas mais subissent à l'arrivée leur premier revers de la saison, alors que les Asémistes sont désormais les dauphins du Stade Rennais

Le score de cette rencontre n'a rien d'illogique, et il faut dire que le talent monégasque a fait la différence. Celui de Diop, (20 ans, prêté la saison dernière à Sochaux), qui avait scoré une seule fois en Ligue 2 jusqu'ici et a allumé Alban Lafont en pivot en première période, au cours d'une situation provoquée par une erreur d'appréciation de Charles Traoré ; celui de Geubbels (19 ans), que Monaco ne regrettera pas d'avoir piqué à Lyon il y a deux ans, avec ce but inscrit trois minutes après sa sortie du banc.

Même quand Ben Yedder n'y arrive pas, Monaco gagne

Mais aussi celui du Nigérian Henry Onyekuru, très peu vu à Monaco et un temps prêté à Galatasaray, qui a donné le tournis à la défense nantaise lors de la dernière demi-heure par sa capacité d'accélération et sa vista, et a signé la passe décisive sur le but de la victoire ; ou encore celui de Cesc Fàbregas, dans un fauteuil en première période et par qui quasiment tout est passé. Même quand Wissam Ben Yedder, muet depuis la reprise et qui a trouvé le poteau aujourd'hui (58e), est dans le dur, l'ASM a toujours des atouts à faire valoir.

Côté nantais, l'avenir passera peut-être par Randal Kolo Muani, qui a profité des absences ou méformes devant pour réaliser une bonne prestation sur le front de l'attaque. Il aurait même pu lui aussi faire trembler les filets pour la première fois dans l'élite s'il n'avait pas été signalé hors-jeu pour pas grand chose, sur une passe d'un Blas qui aura finalement été dans tous les bons coups ou presque. Deux semaines après son succès contre Nîmes (2-1), les Jaune et Vert n'ont en tout cas pas mérité grand chose de plus que de repartir bredouille du Rocher, se laissant souvent submerger par leurs hôtes et encaissant le deuxième but juste après leur retour au score. Attention : ce Monaco-là n'a pas le temps. Et il est co-leader de Ligue 1.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.