Ligue 1 : Des stades un peu moins remplis en 2018-19

Ligue 1 : Des stades un peu moins remplis en 2018-19©Media365

Rédaction , publié le lundi 25 mars 2019 à 17h35

Après plusieurs années de hausse consécutive et une saison 2017-18 très satisfaisante, la moyenne des affluences de Ligue 1 repart à la baisse. Bordeaux en est en partie responsable.

La saison dernière, le football français s'était félicité de ses bons chiffres au niveau des affluences moyennes en Ligue 1. Les chiffres varient, mais selon la LFP, avec une moyenne de 22 544 spectateurs sur la saison 2017-18, le championnat de France avait atteint son résultat le plus haut sur les dix dernières années. Or après plusieurs années de hausse, la tendance semble repartir à la baisse en 2018-19. A neuf journées de la fin du championnat, la moyenne chute légèrement (22 250). Pour quelles raisons ? Il ne faut pas chercher du côté des promus et des relégués. En moyenne, Nîmes et Reims font ensemble autant que Metz et Troyes un an plus tôt. Il ne faut pas non plus chercher du côté des grands clubs, puisque Lyon, Marseille et le PSG voient leurs affluences moyennes augmenter cette saison. En fait, le problème se concentre en deux points.

A Bordeaux, le stade est à moitié vide

D'abord, de nombreux clubs connaissent de légers reculs, à l'instar de Saint-Etienne, Guingamp, Toulouse et Monaco. Les résultats sportifs peuvent être une conséquence, mais pas toujours, puisque Lille, où l'effet Marcelo Bielsa avait joué sur les abonnements en 2017-18, voit sa moyenne chuter, comme Nice, autre stade moderne mais peu rempli. Il y a surtout le problème posé par le Matmut-Atlantique. A Bordeaux, cette saison, l'affluence est en chute libre : 6 000 spectateurs de moins en moyenne sur les 14 premières rencontres des Girondins à domicile, pour un stade rempli à 50% seulement. Heureusement pour le club aquitain, les réceptions de Marseille et de Lyon sur les quatre derniers matchs en Gironde devraient permettre de rehausser le tout. Si Bordeaux va mal, ce n'est pas le cas de tous les clubs français. En termes de remplissage, le PSG n'est pas la seule formation de l'élite à faire presque le plein cette saison. Strasbourg est également une référence, tout comme d'autres clubs dont les stades sont plus petits mais bien garnis, comme Amiens, Nîmes ou Dijon.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.