Ligue 1 : De nombreuses banderoles pour répondre à la polémique sur l'homophobie

Ligue 1 : De nombreuses banderoles pour répondre à la polémique sur l'homophobie©Media365

Quentin Lecointe : publié le dimanche 01 septembre 2019 à 09h15

Les supporters de nombreux clubs de Ligue 1 ont déployé des banderoles ce samedi dans les stades pour répondre à la polémique sur l'homophobie dans les stades.

Depuis le début de la saison, et la décision de la LFP de mener la guerre contre l'homophobie dans les stades, les supporters des différents clubs de l'hexagone s'en donnent à cœur joie à travers des banderoles pour exprimer leur désaccord avec les instances. Après avoir ouvert le bal vendredi lors de la réception du PSG, les supporters messins ont été suivis ce samedi par leurs homologues à l'occasion de la quatrième journée de Ligue 1. A Nantes, la Brigade Loire a dénoncé l'hypocrisie des instances  : « Nous faire la leçon sur la prétendue homophobie dans nos tribunes après être allé promouvoir le sport français au Qatar, vous nous prenez vraiment pour des cons ! ». Les fans des Canaris ont poursuivi en pointant la répression qui frappe les supporters : « Être interdit de déplacement, pointer au commissariat, faire de la garde à vue pour avoir soutenu son équipe, voilà les seules discriminations dans les stades. »



Dans le parcage visiteurs, les supporters de Montpellier avaient choisi l'humour :  « Faire la queue leu leu, c'est homophobe ? ». Cette banderole a inspiré les supporters nantais qui ont chanté "à, à, à la queue leu leu" dans la foulée. Un peu comme à Nantes, les supporters lyonnais avaient décidé de se prendre aux relations entre la France et le Qatar à travers deux banderoles : « FIFA, Roxana, Schiappa : l'homophobie n'est-elle grave que sans pétrodollars ? » et « Schiappa, tu parleras d'homophobie au Qatar-2022? ». « "Le Père Noël est une ordure" sans Je t'encule Thérèse, c'est aussi plat qu'un stade sans second degré », pouvait-on également lire dans les tribunes du Groupama Stadium. A Toulouse enfin, l'actualité a permis aux supporters de faire un clin d'œil à Pascal Dupraz : « Toujours en L1 trois ans après, merci PD ».

Vos réactions doivent respecter nos CGU.