Ligue 1 2020-2024 : Mediapro ne sera pas revendeur

Ligue 1 2020-2024 : Mediapro ne sera pas revendeur©Media365

Mathieu WARNIER, publié le mardi 20 novembre 2018 à 18h50

Alors que Canal+ espérait trouver un accord pour récupérer une partie de son offre Ligue 1 perdue, le patron de Mediapro a assuré au Figaro qu'il n'était pas question d'arriver à une telle solution.

Il semble bien que la Ligue 1 sur Canal+, ça sera terminé en juin 2020. Grande perdante de l'appel d'offres pour les droits du championnat de France face à Mediapro et beIN Sports, la chaîne cryptée n'a cessé de clamer vouloir profiter de l'opportunité d'une sous-licence pour récupérer tout ou partie de son offre actuelle pour le prochain cycle entre 2020 et 2024. Mais, interrogé par Le Figaro, le patron de Mediapro Jaume Roures a sans doute fini de clouer le cercueil des espoirs de Canal+. « Nous écartons l'idée de sous-licencier une partie de nos droits, tonne l'homme d'affaires catalan. Car si nous revendons une partie des droits à Canal+, par exemple, nous appauvririons l'offre de notre propre chaîne et ce n'est pas le but. »

Roures maintient son idée d'un abonnement à 25 euros par mois


Dans la foulée de sa victoire lors de l'appel d'offres, avec huit matchs par journée payés environ 780 millions d'euros, Jaume Roures a confirmé la création de toute pièces d'une chaîne dédiée au football français, avec l'appel d'offres récemment lancé pour la Ligue 2 et la Coupe de la Ligue qui pourraient renforcer sa programmation. Mais le patron de Mediapro avait fait sensation en annonçant un abonnement mensuel à 25 euros... et il n'en démord pas ! « J'ai évoqué le prix de 25 euros par mois pour notre chaîne, ce qui correspond à un simple calcul du prix payé pour les droits et du réservoir de trois millions d'abonnés, confirme Jaume Roures. Mais si nous parvenons à séduire plus d'abonnés, le prix pourrait baisser. Et avec 4 millions, nous serions rentables. » Un chiffre que beIN Sports n'a jamais atteint avec un catalogue plus fourni que la Ligue 1 seule et que Canal+ ne dépasse que d'une tête. Un pari qui reste ambitieux pour un Jaume Roures qui n'a jamais manqué d'ambition.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.