Létang : "Camavinga, c'était un adulte face à des enfants"

Létang : "Camavinga, c'était un adulte face à des enfants"©Media365

Thomas Siniecki : publié le mercredi 02 septembre 2020 à 12h36

Tout va très vite pour Eduardo Camavinga, un parcours qui rappelle irrémédiablement celui de Kylian Mbappé. Pour son ancien président à Rennes, Olivier Létang, l'adolescent est relativement imperturbable.



Olivier Létang, président du Stade Rennais de novembre 2017 à février 2020, connaît bien Eduardo Camavinga, auteur d'un excellent début de saison et qui est convoqué pour la première fois en équipe de France à 17 ans seulement. L'ancien dirigeant se souvient de son arrivée au club : "Il avait quatorze ans, je ne le connaissais pas. On a discuté rapidement avec les éducateurs. Il a eu une évolution très rapide à partir des U15, il a fait une saison formidable en U17, quelques matchs seulement en U19, et à quinze ans il s'est imposé comme un joueur important en réserve. Je me rappelle d'un triplé en N3, j'avais l'impression d'un adulte face à des enfants." Par ailleurs, Létang assure qu'il n'a été appelé que par l'Atlético Madrid pour Camavinga, lorsqu'il était en poste : "J'avais fermé la porte immédiatement."

Ancien directeur sportif du PSG, il a aussi fréquenté Kylian Mbappé : "Ils ont la même personnalité. Ils éblouissent. Dès qu'ils rentrent dans une pièce, il se passe quelque chose. Tout lui glisse dessus. Je suis d'accord avec Didier Deschamps, tout a été facile et il y aura probablement des moments difficiles. Mais c'est un joueur particulier, et il fera probablement partie des meilleurs mondiaux." Létang se réjouit qu'il puisse encore rester à Rennes : "J'avais dit que je souhaitais le garder encore dix ans (sourire). Il y aura l'appel d'un club encore plus grand, mais dans les échanges que j'avais avec ses conseillers, c'était logique qu'il reste en Ligue des Champions. Il éblouit tout le monde sur ce début de saison, mais c'est important de continuer à engranger du temps de jeu, notamment en C1."

Vos réactions doivent respecter nos CGU.