Les salaires de Ligue 1 : Décryptage

Les salaires de Ligue 1 : Décryptage©Media365

Soledad Arque Vazquez, publié le jeudi 08 février 2018 à 13h30

Quels sont les clubs qui rémunèrent le mieux leurs joueurs ? Quel entraîneur de Ligue 1 s'approche du salaire des grands coachs européens ? La rédaction sport d'Orange vous propose en quelques points un décryptage des salaires de la Ligue 1.

Même si la Ligue 1 ne livrera pas tous les secrets sur les salaires de ses joueurs et entraîneurs, le quotidien sportif l'Equipe propose, comme chaque année, des estimations des salaires perçus par les principaux acteurs de l'élite française.

3 clubs à plus de 200.000 euros de salaire brut mensuel en moyenne

Le Paris Saint-Germain (750.000 euros mensuels en moyenne), l'Olympique de Marseille (223.000 euros), l'AS Monaco (200.000 euros), l'Olympique Lyonnais (130.000 euros) et l'OGC Nice (115.000 euros) sont les clubs qui payent le mieux leurs joueurs. Si le PSG continue de flamber sur le marché des transferts et dispose de l'une des plus belles grilles salariales de la planète football, l'OM et Monaco complètent le podium des clubs français versant en moyenne au moins 200 000 euros à chacun de ses joueurs.

3 clubs à moins de 21.000 euros en moyenne

Amiens (15.000 euros mensuels en moyenne), Troyes (22.500 euros), Strasbourg (25.000 euros) forment le Top 3 des clubs les moins généreux avec leurs joueurs. Si le promu alsacien a logiquement concentré son effort salarial sur ses recrues estivales, les dirigeants troyens ont préféré se montrer un peu plus équitables avec leurs joueurs. Si à Strasbourg, Kader Mangane (22.000 euros) touche trois fois moins que Jonas Martin (62.000 euros), arrivé cet été en provenance du Bétis contre un chéque de presque 2 millions d'euros, les revenus des joueurs de l'ESTAC n'ont pas beaucoup d'écart entre eux. Le dixième joueur le mieux payé de Troyes, Tristant Dingomé (22.000 euros) perçoit 8.000 euros de moins que Benjamin Nivet (30.000 euros), joueur troyen le mieux payé.

10 clubs de Ligue 1 à 50.000 euros et moins de salaire moyen brut mensuel

Derrières les cinq mastodontes du championnat français, ils sont dix clubs à plafonner à moins de 50.000 euros de salaire brut mensuel en moyenne. Pour un club comme Nantes, cinquième du classement de Ligue 1, devant Montpellier et Nice, le revenu moyen mensuel brut est 15 fois inférieur que celui du PSG.

15.000 euros brut, le salaire moyen perçu par les joueurs d'Amiens

Dernier arrivé, dernier servi. Tout en bas du classement, le promu de dernière minute (monté grâce au barrage de fin de saison) figure parmi les clubs les moins rémunérateurs de la Ligue 1. Le club amiénois dispose d'une grille des salaires extrêmement modeste. Le salaire moyen d'un joueur ne dépasse pas les 15.000 euros brut mensuel. C'est 50 fois moins que le salaire moyen perçu par les stars du Paris Saint-Germain (750.000 euros). Ce gap est même cinq fois plus élevé par rapport aux plus bas salaires du club picard. En effet, plusieurs joueurs sont annoncés à un salaire de 2.800 euros brut par mois. C'est le cas notamment de l'attaquant Lacina Traoré, prêté par l'AS Monaco. Ces faibles salaires n'intègrent pas pour la plupart une rémunération additionnelle versée par les clubs qui les prêtent, ou encore des primes attractives. Le joueur le mieux payé de l'équipe, Moussa Konaté, perçoit quant à lui un salaire de 40.000 euros brut mensuel.

127.650 euros brut, le salaire moyen des entraîneurs de Ligue 1

Les sommes allouées aux entraîneurs des équipes de Ligue 1 n'ont pas grand chose à voir avec celles perçues par leurs homologues européens. Unaï Emery, l'entraîneur du PSG, caracole en tête du classement français avec un salaire mensuel brut de 450.000 euros. C'est pourtant cinq fois moins que ce que perçoit Diego Simeone à l'Atlético Madrid, soit 2.5 millions d'euros brut mensuel, faisant de lui le coach le plus rémunéré d'Europe.

L'écart entre les salaires des entraîneurs de L1 et ceux des autres clubs européens est très important. On constate par exemple que les revenus cumulés des 20 coachs de L1, soit 2,55 millions d'euros, n'atteint même pas le salaire de El Cholo ! Par ailleurs, le salaire moyen d'un technicien du championnat français s'élève à 127 650 euros, dix fois moins que le revenu moyen du top 3 des entraîneurs espagnols qui s'élève à 1,6 millions d'euros brut. L'Espagne étant le pays qui rémunère le mieux ses coachs phares.

Le service de gestion de commentaires évolue.

A compter du 29 mars, le Journal de Réactions et la publication de commentaires seront temporairement fermés.

Les discussions autour des sujets qui vous tiennent à cœur resteront prochainement possibles au travers d’un tout nouveau service vous permettant de réagir.

 
47 commentaires - Les salaires de Ligue 1 : Décryptage
  • avatar
    [=pseudo.pseudo] -

    [=reaction.title]

    [=reaction.text]

avatar
[=pseudo.pseudo] -

[=reaction.text]