Le Stade rennais version 2017/2018

Le Stade rennais version 2017/2018©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le jeudi 27 juillet 2017 à 08h27

C'est l'heure de la reprise pour les clubs de Ligue 1. Le Championnat de France reprend ses droits le 4 août prochain, c'est donc l'heure de faire un tour d'horizon des forces en présence. A chaque jour son club et aujourd'hui, place à Rennes.

L'histoire :

Le Stade rennais sous sa forme actuelle a vu le jour en 1972. Auparavant, la section foot faisait partie intégrante du club omnisport du même mot. Il a été créé en 1901 avant de devneir le Stade rennais université club en 1904. C'est à partir de 1912 que le club emménage sur le site actuel du Roazhon Park. Les Bretons connaissent leur âge d'or dans les années 60 sous la houlette de leur entraîneur, Jean Prouff. Les Rouge et Noir vont remporter la Coupe de France à deux reprises (1965, 1971). Les deux seules lignes au palmarès du club (avec deux titres de champion de Ligue 2). Car, malheureusement, le Stade rennais traîne une image de looser depuis des années. Les échecs successifs en finale de Coupe de France (2009 et 2014) et en Coupe de la Ligue (2013) n'ont fait que renforcer cette image. L'arrivée du richissime François Pinault en 1998 alors que le club est en grande difficulté financière n'y a rien changé. Rennes est un club formateur (Gourcuff, Dembélé...) mais n'arrive pas à gagner.

La saison dernière :

Comme chaque année, on attend beaucoup de Rennes et comme chaque année la déception est grande. Malgré l'arrivée de Christian Gourcuff, le club breton n'arrive toujours pas à jouer les premiers rôles en Ligue 1 et a dû se contenter d'une 9eme (50 points) à 9 points des places européennes. Les coéquipiers de Yoann Gourcuff ont fait preuve d'irrégularité et un très gros passage à vide. Entre la 17eme journée et 32eme journée, les Rennais n'ont goûté à la victoire qu'à une seule reprise (contre Lorient alors bon dernier). Une série indigne pour un club qui est censé jouer l'Europe jusqu'aux derniers moments de la saison. Pas assez bon pour le haut de tableau et avec une marge suffisante sur le bas, le Stade rennais a vécu une saison sans relief.

L'entraîneur :

On ne présente plus Christian Gourcuff. L'entraîneur du Stade rennais est parmi ce qui se fait de mieux dans notre championnat et possède une expérience non négligeable du haut niveau. Après un parcours de joueur qui l'a vu remporter la Coupe Gambardella en 1973 avec Rennes, le père de Yoann a commencé en tant qu'entraîneur-joueur du côté de Lorient en division d'honneur. Adepte du beau jeu, Gourcuff a fait le bonheur du club lorientais (2003-2014) au point de l'installer durablement dans l'élite. En mai 2016, le président rennais, René Ruello, annonce que le natif d'Hanvec fait son retour sur le banc du Roazhon Park, 14 ans après avoir été remercié. Mais, à l'image de Rennes, Christian Gourcuff n'a jamais rien gagné sur un banc.

Le Mercato estival :

Arrivées : I. Sarr (Metz), Maouassa (Nancy), H. Traoré (MAL, Reims, L 2), Bourigeaud (Lens, L 2), Tell (Caen), Brandon (ESP, Majorque, D 2), Erasmus (AFS, Lens, L 2, r.p.), Y. Sylla (MAL, Montpellier, r.p.), Ribelin (Paris FC, N, r.p.), A. Diallo (SEN, Rizespor, TUR, r.p.).

Départs : P. Mendes (POR, Montpellier), Sio (CIV, Montpellier), Saïd (Dijon), G. Fernandes (SUI, Eintracht Francfort, ALL), Costil (Bordeaux, f.c.), Armand (r.), Lenjani (ALB, f.c.), Kalulu (Lyon, r.p.), Poha (Orléans, L 2, p.).

Objectif 2017-2018 : « entre la 6eme et la 8eme place »

Auteur d'un recrutement intéressant, le Stade rennais a pour la première fois depuis longtemps sorti le carnet de chèque afin de s'offrir une équipe à la hauteur des ambitions de Christian Gourcuff. Le coach rennais a pu cibler les joueurs qu'il voulait et malgré le départ de Costil ou Sio, le club breton pourrait ne pas être très loin des places européennes cette saison. Enfin le déclic en Bretagne ?

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU