Le nouveau protocole Covid dévoilé

Le nouveau protocole Covid dévoilé©Panoramic, Media365
A lire aussi

Paul Rouget, Media365 : publié le mardi 04 janvier 2022 à 12h16

Tous les joueurs de Ligue 1 et de Ligue 2, même s'ils sont vaccinés, devront désormais être impérativement testés 48h avant les matchs.



Le protocole sanitaire évolue pour les joueurs de Ligue 1 et de Ligue 2. Et avant qu'il ne soit officialisé, L'Equipe et RMC Sport en ont dévoilé les grandes lignes mardi matin. Le principal changement réside dans l'instauration de tests pour les joueurs et les membres du staff des différents clubs, qui devront être systématiquement et impérativement testés 48 heures avant les matchs, même s'ils ont déjà été vaccinés contre le Covid-19. Un changement qui pourrait entraîner l'augmentation exponentielle des cas positifs au sein des clubs, même si certains d'entre eux testent déjà régulièrement l'intégralité de leur effectif. Pour les joueurs vaccinés, le délai d'isolement va lui passer de 10 à 7 jours, comme le veulent les mesures gouvernementales. Et même à 5 jours en cas de test négatif. Il pourra ensuite reprendre l'entraînement, d'abord en marge du groupe puis avec ses partenaires s'il ne présente pas de symptôme.

Bordeaux-OM maintenu ?

Par ailleurs, il faudra toujours présenter une liste de 20 joueurs pour être en mesure de disputer les matchs. En revanche, on ne sait pas encore si la rencontre de la 20e journée de Ligue 1 programmée vendredi soir (21h) entre Bordeaux et Marseille va bien être maintenue. Les Girondins, qui comptent 21 joueurs infectés par le Covid-19, ont demandé son report, eux qui ont été éliminés à Brest le week-end dernier en seizièmes de finale de la Coupe de France avec une formation qui ressemblait plus à leur réserve qu'à leur équipe première. Le reste de ce nouveau protocole sanitaire devrait être officiellement présenté dans la journée. On en saura notamment plus sur la présence du public dans les stades alors qu'Olivier Véran, le ministre de la Santé, a fait annuler lundi soir un amendement visant à instaurer des jauges proportionnelles dans les enceintes ouvertes, qui ne peuvent désormais accueillir que 5 000 spectateurs.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.