Larqué met en lumière les problèmes stéphanois

Larqué met en lumière les problèmes stéphanois©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le vendredi 15 décembre 2017 à 14h04

Invité sur les ondes de RMC et de l'émission Team Duga, Jean-Michel Larqué a avoué avoir proposé ses services pour redresser Saint-Etienne, tout en pointant du doigt la gestion des deux présidents.

L'union sacrée est décrétée du côté de Saint-Etienne. Le club stéphanois s'enfonce un peu plus dans la crise au fur et à mesure des matchs. L'arrivée de Julien Sablé n'a pas fait le déclic escompté et l'ancien milieu de terrain des Verts n'a toujours pas goûté à la victoire (3 défaites, 2 nuls). La situation devient donc de plus en plus critique dans le Forez et les anciens cherchent par tous les moyens à redresser le bilan. C'est le cas de Jean-Michel Larqué. L'ancien milieu (ou ailier) stéphanois a tout connu sous le célèbre maillot vert et est peiné en regardant le classement actuel. « Aujourd'hui, la situation de l'ASSE est très compliquée. J'ai toujours mon diplôme d'entraîneur, mais soyez rassurés, je n'ai pas été au recyclage donc c'est terminé. Ce qui est vrai en revanche, c'est que je suis toujours à la disposition de mon club bénévolement pour les aider », a-t-il confié sur les ondes de RMC. Seulement, malgré sa bonne volonté, l'ancien compère de Thierry Roland sur TF1 a aussi pointé du doigt sans le vouloir les interrogations concernant la présidence du club. Roland Romeyer est sur tous les fronts et se met en avant tandis que Bernard Caïazzo a pris plus de recul depuis quelques années. « D'être un artisan pour essayer de les sortir de la situation dans laquelle ils se trouvent. La période est plus à l'union qu'à la désunion. J'ai appelé les deux présidents (Romeyer et Caïazzo), pour leur dire que j'étais à leur disposition. Mais jamais sur le plan technique pour être en short et en crampons. Leur réponse? L'un m'a dit de voir avec l'autre, et vice versa... » Aucun réel décideur à l'heure où l'ASSE a besoin d'un homme fort...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.