La Ligue 1 comme cause du départ de Neymar ?

La Ligue 1 comme cause du départ de Neymar ?©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 17 mars 2018 à 11h53

Les rumeurs d'un départ de Neymar cet été vers l'Espagne vont bon train et le quotidien brésilien UOL a répertorié les cinq éléments qui poussent le Brésilien vers la sortie.

En rejoignant le PSG l’été dernier, personne ne pensait que les rumeurs d’un transfert du Brésilien feraient leur apparition moins d’un an après. Mais, une élimination en 8emes de finale de la Ligue des Champions et un mal-être semblent avoir raison de l’aventure parisienne de Neymar. C’est du moins ce que pensent les médias espagnols et brésiliens. D’ailleurs, UOL Esporte a donné les 5 raisons qui pousseraient l’ancien Barcelonais à plier bagages suite à des déclarations de proches.

Des adversaires trop violents

Neymar n’apprécierait que moyennement le sort que lui réservent ses adversaires en Ligue 1. Avec Nabil Fekir, il est le joueur qui subit le plus de fautes en moyenne (5,7 par match contre 3,5 en Liga) et répondrait à ces attaques par du chambrage comme lors de la rencontre contre Rennes.

L’arbitrage

Ce qui nous amène à l’arbitre. Pour le Brésilien, les arbitres du championnat de France ne sont pas assez fermes dans leur décision et ne protège pas assez le Parisien.

Le niveau de la Ligue 1

On pouvait s’y attendre mais les proches de Neymar assurent que le n°10 du PSG serait fortement déçu par le niveau général de la Ligue 1. Le PSG survole le championnat et son joyau n’apprécierait pas le manque de concurrence, lui qui souhaite décrocher le Ballon d’Or.

Les pelouses des stades

Plus surprenant mais important à ses yeux, il semblerait. La qualité des pelouses n’aide pas à produire le jeu léché que veulent mettre en place les Parisiens et encore moins la technique de Neymar. Surtout, il voit ces pelouses un moyen de se blesser à cause de l’état. C’est vrai qu’à Eibar ou Las Palmas, ça doit être mieux...

Les déplacements en bus

Il ne doit pas y en avoir souvent mais les trajets en bus quand le PSG joue à l’extérieur ne seraient pas la tasse de thé de l’homme le plus cher au monde. Et encore moins les mises au vert la veille de match même contre les petites équipes...

Vos réactions doivent respecter nos CGU.