L1 - Trophées UNFP / Equipe-type : Sept Parisiens, avec des Olympiens pour compléter

L1 - Trophées UNFP / Equipe-type : Sept Parisiens, avec des Olympiens pour compléter©Media365
A lire aussi

Geoffrey Steines, publié le dimanche 13 mai 2018 à 22h35

Sept joueurs du PSG figurent dans l'équipe-type des Trophées UNFP, avec notamment une attaque 100% parisienne. Deux Marseillais (Steve Mandanda et Luiz Gustavo) et deux Lyonnais (Ferland Mendy et Nabil Fekir) complètent le onze.

Le gardien : Le retour du patronDe retour en France après une saison d'exil à Crystal Palace, Steve Mandanda est élu meilleur gardien de L1 pour la cinquième fois de sa carrière, un record historique. Les chiffres ne parlent pas forcément pour lui, l'OM ne possédant que la huitième défense du championnat. Mais il a masqué parfois les errements d'une défense en quête de sérénité et réalisé des prestations énormes, à Nice (2-4) ou à Toulouse (1-2) par exemple. Un gardien qui rapporte des points, comme Stéphane Ruffier pour Saint-Etienne ou Benjamin Lecomte pour Montpellier. L'aura de Mandanda a fait la différence face à ses concurrents directs. Le grand oublié : Stéphane Ruffier Ceux qui partaient de plus loin : Benjamin Lecomte, Alphonse Areola, Anthony LopesLa défense : Ferland Mendy pour accompagner les ParisiensMeilleure défense de la saison en L1, le PSG est récompensé avec une présence massive. Marquinhos et Thiago Silva composent logiquement la charnière centrale, même si Adil Rami aurait aussi pu s'incruster à la place d'un des deux tant il est monté en puissance au fil de la saison. Mais les deux Parisiens ont fait preuve d'une belle régularité, le capitaine ayant même donné l'impression de franchir le cap tant attendu sur la phase retour. Plus surprenante la présence de Dani Alves, à qui il est arrivé de se trouer en championnat. Mais son nom et son palmarès ont probablement fait pencher la balance en sa faveur pour devancer, par exemple, Léo Dubois. Sur le poste de latéral gauche, très ouvert, Ferland Mendy a emporté la mise devant Jérôme Roussillon, pourtant brillant dans le 5-3-2 de Michel Der Zakarian. Là encore, la couverture médiatique dont bénéficie l'OL par rapport à Montpellier a joué son rôle. Le grand oublié : Jérôme Roussillon Ceux qui partaient de plus loin : Adil Rami, Léo Dubois, MarceloLe milieu : Verratti préféré à RabiotEnfin de la diversité dans l'entrejeu, avec trois clubs différents représentés aux trois postes. En toute logique, Luiz Gustavo a été désigné meilleur milieu défensif. Même s'il a péché physiquement ces dernières semaines, le milieu de l'OM a porté son équipe pendant la majeure partie de la saison, avec notamment un match-référence contre le PSG (2-2). Marco Verratti a été choisi pour le relayeur, aux dépens d'Adrien Rabiot, son coéquipier à Paris. La récompense d'un exercice accompli pour l'international italien, revenu à un excellent niveau suite à son opération d'une pubalgie la saison passée. Comme Thiago Silva, Verratti y est présent pour la sixième fois en autant de saisons, améliorant le record qu'ils détenaient déjà. Nabil Fekir complète le trio grâce à six mois de très haut niveau. Il est rentré dans le rang après sa blessure au genou à la fin de l'hiver, quand Dimitri Payet a ressurgi du bois. Trop tard pour le capitaine de l'OM pour bouleverser la hiérarchie. Le grand oublié : Adrien Rabiot Ceux qui partaient de plus loin : Dimitri Payet, Joao Moutinho, Houssem AouarL'attaque : Du 100% ParisDes quatre nommés pour le titre de meilleur joueur, c'est Florian Thauvin qui est exclu de l'équipe-type, en dépit de sa saison exceptionnelle avec l'OM (22 buts et 10 passes décisives en L1). Insuffisant pour devancer dans les votes Kylian Mbappé, pourtant plus en retrait statistiquement (13 + 7) et moins prépondérant dans la réussite de son équipe en championnat. La présence d'Edinson Cavani et de Neymar souffre de moins de contestation. Le premier va finir meilleur buteur pour la deuxième saison de suite, avec 28 unités au compteur avant la dernière journée à Caen. Le second n'a joué que 20 matchs de L1, mais il a éclaboussé ses apparitions de sa classe et de son talent, pour finir avec des statistiques rondelettes (19 réalisations et 15 passes décisives, le meilleur du championnat au cumulé). Mais ne pas retrouver Thauvin dans le trident offensif est probablement le plus gros oubli de ce onze. Le grand oublié : Florian Thauvin Ceux qui partaient de plus loin : Mario Balotelli, Mariano, Radamel FalcaoL'équipe-typeSteve Mandanda (Marseille) - Dani Alves (PSG), Marquinhos (PSG), Thiago Silva (PSG), Ferland Mendy (Lyon) - Marco Verratti (PSG), Luiz Gustavo (Marseille), Nabil Fekir (Lyon) - Kylian Mbappé (PSG), Edinson Cavani (PSG), Neymar (PSG)

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU