L1 : Sans forcer, Nice plombe Toulouse

L1 : Sans forcer, Nice plombe Toulouse©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 15 février 2020 à 22h48

Nice s'est imposé à Toulouse (2-0), samedi soir en Ligue 1 au terme d'un match maîtrisé par le club azuréen qui n'a pas forcé son talent en supériorité numérique.

Les Toulousains se devaient de l'emporter pour ne pas rester englués à la dernière place, tandis que les Niçois avaient l'opportunité de grimper dans le Top 10 en cas de succès. Ce sont finalement les Aiglons qui se sont montrés les plus réalistes samedi soir grâce à une réalisation de Pierre Lees-Melou (12eme) puis une autre de Christophe Hérelle (90+5eme) en fin de rencontre. A onze contre neuf, Nice a dégoûté une équipe toulousaine trop maladroite offensivement. Au classement, Toulouse reste bon dernier de la Ligue 1 tandis que Nice remonte à la 8eme position.

Un TFC maladroit en infériorité numérique

Conscient de l'enjeu, le TFC a voulu démarrer fort par son attaquant Matthieu Dossevi (4eme) qui s'est procuré la première occasion de son équipe sur un service de Issiaga Sylla. Malheureusement pour les Toulousains, l'international congolais a raté l'immanquable. En panne d'inspiration, le Téfécé va payer cash son inefficacité en encaissant un but dés la 12eme minute de jeu. Sonné, Toulouse s'est essayé à plusieurs reprises par des tirs lointains mais sans inquiéter réellement son adversaire. Les efforts des Violets ne seront pas récompensés et une expulsion va réduire les ambitions toulousaines. Coupable d'avoir retenu le Norvégien Kasper Dolberg (27eme) qui filait au but, le défenseur danois Ruben Gabrielsen a plombé les espoirs du TFC. Toujours aussi maladroit en seconde période à l'image d'un Aaron Leya-Iseka imprécis face au but (51eme, 55eme), Toulouse n'y est pas arrivé. Les mésaventures toulousaines ne se sont pas arrêtées. Un nouveau carton rouge pour un très vilain coup de pied de Steven Moreira dans le bas-ventre d'Adam Ounas (74eme) va alourdir les maux toulousains. Et pourtant l'occasion de se refaire est arrivée comme un cheveu sur la soupe en fin de match en obtenant un penalty suite à un fauchage de Myziane Maolida sur Max-Alain Gradel. L'occasion était trop belle, mais Walter Benitez a dégoûté sur sa ligne Leya-Iseka (90eme). Le dernier but niçois restera anecdotique pour des Violets abasourdis.

Des Niçois efficaces

Bien en place défensivement, l'OGC Nice a très vite fait parler son efficacité dans cette rencontre. Suite à une bonne récupération du ballon, Adam Ounas a servi parfaitement côté droit Pierre Lees-Melou qui n'a pas manqué de sang-froid pour ajuster Baptiste Reynet dans la surface de réparation (12eme). Nice s'est ensuite reposé sur ses acquis et a laissé le TFC se montrer plus dangereux dans la surface de réparation. Des velléités offensives sans conséquences pour les Aiglons qui ont conservé l'avance au score jusqu'à la pause. Même scénario dans le second acte où les Aiglons ont gardé un rythme de sénateur sans prendre le moindre risque dans le camp toulousain. La seconde expulsion toulousaine aura permis aux Niçois de profiter d'un dernier contre pour donner le coup de grâce au TFC par l'intermédiaire d'un tir du droit imparable signé Christophe Hérelle (90+5eme). Sans la manière mais avec une redoutable efficacité, Nice renoue avec le succès et inflige une 3eme défaite de suite en Ligue 1 aux Toulousains.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.