L1 : Sanction alourdie pour Anthony Lopes, rien ne change pour Adil Rami

L1 : Sanction alourdie pour Anthony Lopes, rien ne change pour Adil Rami©Media365
A lire aussi

Arthur Merle, publié le lundi 07 mai 2018 à 16h20

La commission d'appel de la Fédération française de football a alourdi la sanction d'Anthony Lopes après les incidents survenus lors de Marseille - Lyon le 18 mars dernier. Le gardien lyonnais sera finalement écarté des terrains durant cinq matchs, alors que ses coéquipiers Marcelo et Mouctar Diakhaby prennent un match ferme. Rien ne change pour Adil Rami.

Le feuilleton OM-OL risque de repartir de plus belle. Particulièrement tendues ces derniers jours, les relations entre les deux Olympiques ne vont certainement pas s'arranger après la décision communiquée par la Fédération française de football ce lundi. En effet, la Commission supérieure d'appel de la FFF s'est prononcée sur les événements survenus lors du match entre Marseille et Lyon le 18 mars dernier. Initialement suspendu pour trois matchs ferme par la commission de discipline de la LFP, Anthony Lopes a vu sa sanction passer à cinq rencontres. Son coéquipier Marcelo, qui avait écopé de deux matchs avec sursis, est finalement suspendu pour deux matchs dont un avec sursis. Initialement épargné, Mouctar Diakhaby écope de la même sanction que le défenseur brésilien.Du côté marseillais, Adil Rami conserve la même sanction, à savoir trois matchs ferme. La FFF a précisé que « la Commission a également décidé une fermeture pour un match de la tribune basse Sud du stade Vélodrome de Marseille, et d'infliger une amende de 10 000 euros aux deux clubs ». Depuis la première décision de la LFP, Jean-Michel Aulas et Jacques-Henri Eyraud n'ont cessé de s'attaquer à coups d'interviews ou de publications sur Twitter. Dans un communiqué publié quelques heures après cette décision, l'OL a assuré que l'OM avait été "le seul club à avoir fait appel dans le but de pénaliser encore plus l'Olympique Lyonnais en cette fin de saison".

Vous êtes responsable des propos que vous publiez.
Merci de respecter nos CGU