L1 : Rennes saisit la LFP pour ne pas homologuer la 5eme journée

L1 : Rennes saisit la LFP pour ne pas homologuer la 5eme journée©Media365

Rédaction , publié le lundi 16 septembre 2019 à 16h55

Selon RMC Sport, Rennes aurait fait appel à la Ligue de Football Professionnel pour ne pas homologuer le classement de Ligue 1 à l'issue de la 5eme journée à cause d'un incident survenu lors de son match contre Brest (0-0).



Le Stade Rennais n'en démord pas. Près de 48 heures après son match à Brest samedi (0-0), le club breton a relancé la Ligue de Football Professionnel ce lundi. D'après les informations de RMC Sport, il lui a écrit un mail pour lui réclamer de ne pas entériner le résultat de la rencontre. Par conséquent, il faudrait que la LFP n'homologue pas l'ensemble des résultats de la 5eme journée de L1, et le classement à l'issue de celle-ci. Rennes a déjà posé une réserve pendant le match samedi, estimant avoir été lésé sur une action en seconde période.

Les Brestois vraiment à l'origine de l'utilisation du VAR ?

Pour rappel, Raphinha avait ouvert le score à l'issue d'une action confuse et Clément Turpin avait accordé le but dans un premier temps. Furieux de la décision, estimant que Jordan Siebatcheu avait au départ commis une faute sur Jean-Charles Castelletto en l'envoyant dans son gardien Gautier Larsonneur, au sol au moment du but, les Brestois ont réclamé pendant de longues minutes à l'arbitre d'aller lui-même consulter les images. Ils y étaient même encouragés par leur banc et Grégory Lorenzi, coordinateur sportif du club, quitte à ne pas reprendre le jeu, sans quoi il aurait été impossible réglementairement de revenir sur la décision. Clément Turpin a finalement accédé la demande des Brestois, sans qu'il soit avéré que ce soit sous la pression des Finistériens plutôt que sur les conseils de ses assistants vidéo. Il a ainsi refusé le but et provoqué la colère des dirigeants rennais.

Rennes a peu de chances d'obtenir gain de cause

Dans le courrier envoyé ce lundi, ils préviennent la LFP de leur intention de la saisir formellement dans les prochains jours. D'où leur volonté que le résultat ne soit pas acté tant que ce qu'ils estiment comme un préjudice ne sera pas reconnu. Rennes s'est aussi rapproché de Pascal Garibian, le boss de la direction technique de l'arbitrage, pour obtenir des explications sur la prestation de Clément Turpin. A priori, la démarche des Bretons a peu de chances d'aboutir, à moins qu'un réel dysfonctionnement dans le dispositif prévu pour le VAR soit prouvé. Ce qui est loin d'être gagné.

Vos réactions doivent respecter nos CGU.