L1 : Lille, Payet-Garcia, Monaco-Lyon... Les 5 débats qui vont animer le week-end

L1 : Lille, Payet-Garcia, Monaco-Lyon... Les 5 débats qui vont animer le week-end©Media365

Rédaction , publié le vendredi 22 février 2019 à 08h45

Avant chaque journée de L1, la rédaction de Foot365 contextualise des débats qui animeront le week-end à venir. Au menu ce vendredi : la dynamique quasi-historique de Lille, les tensions opposant Rudi Garcia à Dimitri Payet et le « choc » Monaco-Lyon.

Lille, verre à moitié plein à moitié ?

Y a-t-il un grain de sable dans la machine lilloise ? Le résultat nul enregistré la semaine dernière devant Montpellier (0-0) n'en a pour l'instant pas l'air. Après tout, le LOSC a étendu sa meilleure série d'invincibilité en L1 depuis le mois de mai et pourrait, pour la première fois de son histoire dans l'élite, aligné un sixième succès en déplacement en cas de victoire à Strasbourg. Mais il y a un doute, puisque le statut de « meilleur des autres » n'est pas habituel pour les Dogues. Le test de La Meinau en est un vrai, pour le jeu mais aussi pour les têtes des joueurs de Christophe Galtier : désormais, la suite de leur parcours tient autant de leur capacité à résister à la pression de l'enjeu qu'à leur talent.

Réponse vendredi après Strasbourg - Lille (20h45)


Nîmes, spectacle ou boucherie face au PSG ?

Les Crocos font toujours parler d'eux. Qu'importe la manière. Face au PSG, en début de saison, ils avaient d'abord séduit, au point d'égaliser alors qu'ils étaient menés 0-2 avant de finir par s'incliner (2-4). Puis ils avaient subi la polémique à la suite, après un gros coup de genou de Téji Savanier qui avait fait sortir Kylian Mbappé de ses gonds. La suite de la saison nîmoise a été rythmée de cette même façon. Les hommes de Bernard Blaquart sont toujours capables du pire, à l'image des deux exclusions enregistrées en une période face à Nice. Mais en ce moment, ils préfèrent le meilleur, comme les chefs-d'œuvre d'Antonin Bobichon - à Nantes et face à Dijon - ou de Savanier. Rien que pour cela, on a déjà hâte de découvrir la version choisie pour le déplacement au Parc des Princes.

Réponse samedi après PSG - Nîmes (17h00)


Saint-Maximin va-t-il se faire pardonner ?

Le malade imaginaire se sent mieux. Malgré le feu vert du staff médical, Allan Saint-Maximin n'avait pas souhaité faire le déplacement à Angers la semaine dernière (3-0), prétextant des maux de ventre. Mais il sera bien du voyage en Picardie pour affronter Amiens, comme l'a confirmé son entraîneur. L'international Espoirs a échappé à la mise à pied, et n'a été sanctionné que financièrement. C'est tout sauf une surprise : l'OGCN dispose de la 19eme attaque de Ligue 1 et la méforme physique de Myziane Maolida ne laisse pas beaucoup de choix au staff de Patrick Vieira. Souvent critiqué pour son comportement extra-sportif, l'ex-Monégasque a toujours su rebondir. S'il offre la victoire aux siens à Amiens, il sera l'ange qui fait tout oublier.

Réponse samedi après Amiens - Nice (20h00)


Garcia va-t-il s'exposer à une nouvelle explosion du vestiaire ?

A priori, tout va bien pour l'OM : face à Amiens (2-0), la semaine dernière, le club a décroché un troisième succès consécutif pour la première fois de la saison et la nouvelle disposition tactique, en 4-4-2, offre plus de certitudes, offensives comme défensives, aux hommes de Rudi Garcia. Oui mais voilà, elle n'a, jusqu'ici, jamais inclus Dimitri Payet. Le milieu de terrain phocéen, remis de blessure, n'a eu droit qu'à deux petites minutes de jeu et n'aurait « pas apprécié le cadeau », selon L'Equipe. Le technicien marseillais, lui, reste fidèle à sa ligne de conduite, et préfère compter sur les joueurs qui ont permis le redressement sportif. Fera-t-il encore le choix de se priver du Réunionnais, plus gros salaire du club et impliqué dans les remous qui ont secoué le vestiaire en première partie de saison ?

Réponse dimanche après Rennes - Marseille (17h00)


Et maintenant, Monaco peut-il s'offrir un gros ?

En trois matchs, l'AS Monaco a enfin prouvé qu'elle n'avait rien à faire là où elle est. Son Mercato et le retour de Leonardo Jardim lui ont permis de sortir de la zone rouge. Et de dégager l'horizon. Reste maintenant à savoir si le club du Rocher peut viser plus haut, où la quinzième place, cinq points de Toulouse, repousserait le danger encore plus loin. Pour cela, rien de mieux qu'une réception de l'Olympique Lyonnais, solidement installé sur le podium et en confiance après avoir accroché le FC Barcelone en Ligue des Champions (0-0). Cette saison, Monaco n'a pas encore battu un membre de la première partie de tableau. Et avait été humilié (3-0) au Groupama Stadium. Un succès effacerait tout.

Réponse dimanche après Monaco - Lyon (21h00)

A voir aussi :
>>> Lille : Youssouf Koné, la preuve que le LOSC a de la suite dans les idées

Vos réactions doivent respecter nos CGU.