L1 : Les réactions après la septième journée

L1 : Les réactions après la septième journée©Media365

Rédaction , publié le mercredi 25 septembre 2019 à 23h10

Découvrez les réactions des entraîneurs de Ligue 1 après la septième journée.


Luka Elsner (entraîneur d'Amiens)

"C'est une défaite méritée. Bordeaux a su exploiter les erreurs qu'on a faites dans des zones qui ne sont pas viables du tout. Ils ont eu la qualité pour les terminer. L'adversaire aurait même pu marquer quatre but, il n'y a rien à dire. On a rendu Bordeaux meilleur par notre manque d'efficacité dans les transmissions. Ils ont été bons dans le pressing mais on s'est compliqué la tâche. Face à une équipe qui a beaucoup de qualités, ça ne pardonne pas."

Paulo Sousa (entraîneur de Bordeaux)

"On a mal commencé ce match en prenant un but mais il y a eu une bonne mentalité des joueurs. On est rester concentrés, on a pressé haut, on n'a pas abandonné le ballon et on a réussi à mettre des buts. En deuxième mi-temps, on a souffert parce qu'Amiens pressait très haut mais on a continué à jouer notre jeu malgré la pression. Je connais la qualité de notre effectif et je sais que beaucoup de joueurs manquent encore de régularité dans l'intensité."

Olivier Dall'Oglio (entraîneur de Brest)

"Je suis satisfait de ce que je vois dans le contenu. Il ne faut pas oublier qu'en face de nous c'était Lyon, une équipe européenne, avec des ambitions. Nous, on est Brest, on vient de monter, avec des joueurs qui découvrent la Ligue 1, alors accrocher des équipes comme Rennes (0-0 le 14 septembre) ou Lyon, c'est très satisfaisant. Il y a eu des erreurs ? Elles vont nous servir. On en a déjà fait par le passé, et elles nous ont été utiles. Cette équipe a des capacités, pour jouer, pour s'exprimer."

Sylvinho (entraîneur de Lyon)

« On a un manque de confiance et cela génère de la peur, a-t-il assuré. On avait changé de schéma tactique, on avait changé quelques joueurs vu l'enchaînement des matches. Je suis un peu soucieux par rapport aux résultats, mais le premier pas, c'est le rétablissement de la confiance. Pour cela, on a besoin de gagner des matchs. Il faut que l'on travaille deux fois plus pour retrouver cette confiance ».

Christophe Galtier (entraîneur de Lille)

« Je suis très satisfait car ça doit enclencher une vraie dynamique de groupe, pour ne pas que certains pensent qu'ils ne pourraient pas exister dans ce groupe. Ce n'était pas un turnover de 32e de finale de Coupe de France... Le Championnat est notre compétition-phare, on se doit de prendre des points et d'être à la bagarre pour rester en haut le plus longtemps possible. »

Thierry Laurey (entraîneur de Strasbourg)

« On a été quasiment inoffensifs. On n'a pas été suffisamment présents offensivement. On a eu du mal à sortir les ballons. On avait essayé d'apporter un peu de renouveau dans l'équipe mais les Lillois ont été très, très présents et je trouve qu'ils sont encore plus solides que l'an dernier. Avec quatre joueurs habituellement titulaires sur le banc, ils ont été capables de nous imposer une pression et un impact auxquels on n'a pas été en mesure de répondre.»

Michel Der Zakarian (entraîneur de Montpellier)

"C'était un match fermé au départ. C'est la première fois que Nîmes jouait comme ça. Ils l'ont bien fait pendant un moment et on a su faire sauter le verrou sur une belle action, avec un but magnifique. On a eu une bien meilleure maîtrise collective, comme on sait le faire à domicile. On arrive à tenir le ballon, à amener le danger dans le camp adverse, ce qu'on n'a pas su faire à Nantes et Marseille. Maintenant, il faut retranscrire cette qualité de jeu à l'extérieur."

Bernard Blaquart (entraîneur de Nîmes)

"L'histoire des mains, pour l'instant, ne tourne pas en notre faveur. Les joueurs ne comprennent pas, ils ne savent pas quand il y a main ou non. Il faut que quelqu'un vienne leur expliquer. Ça fait quatre situations en notre défaveur et c'est beaucoup. Ça n'empêche pas qu'on a affiché certaines lacunes".

Christian Gourcuff (entraîneur de Nantes)

« Je suis content pour le club, car cette victoire représente quelque chose. J'ai apprécié le comportement de l'équipe dans l'abnégation, la solidarité. Ils ont été irréprochables, ils sont joueurs, ils se battent ensemble et l'ambiance rejaillit forcément sur la compétitivité et les résultats de l'équipe.»

Julien Stéphan (entraîneur de Rennes)

"Il nous a manqué de valider notre temps fort, c'est-à-dire de valider notre première mi-temps par l'ouverture du score. On a eu l'occasion, on a maîtrisé cette période-là, on les a pressés, on a récupéré les ballons assez haut, on a eu la maîtrise du jeu, des situations, mais qu'on n'a pas validé. En deuxième mi-temps, il nous a manqué de la patience. On s'est impatienté pour aller marquer ce but. Ils sont restés structurés et on s'est fait contrer à quinze minutes de la fin sur un contre de 70 mètres."

Ghislain Printant (entraîneur de Saint-Etienne)

« Je suis déçu et en colère. En première période, nous avons manqué d'impact dans un match qui avait l'importance que l'on connaît. J'ai beaucoup de colère en moi. Je ne veux pas plus abandonner aujourd'hui qu'hier. Je veux arriver à enrayer cette spirale. Cela passera par des prises de décision de ma part. Nous avons présenté un visage offensif mais à l'arrivée nous avons été insuffisants. Je n'ai pas discuté avec la direction. C'est un moment très difficile, je vous l'accorde. »

Vincent Hognon (entraîneur du FC Metz)

« On avait besoin de prendre des points depuis un moment, on ne les prenait pas pour différentes raisons. Ce soir, on ne peut être que satisfait d'avoir su réagir avec autant de qualités. Je suis très heureux de la réaction des joueurs. On a su corriger nos erreurs. On sortait d'une série de quatre défaites, on sait qu'on va lutter pour le maintien. Saint-Etienne n'est pas programmé pour ça.»

Alain Casanova (entraîneur de Toulouse)

"J'ai vu un non-match incompréhensible. C'est une grande déception, il faut se remettre en question."

Stéphane Moulin (entraîneur d'Angers)

"Je suis d'abord satisfait du match qu'on a produit. Et évidemment du résultat qui va avec. Même si cela a été long à se dessiner, c'est une victoire qui ne discute pas. Je suis très fier de ce qu'a montré l'équipe. On a été intelligents. J'ai bien aimé la manière dont on s'y est pris : on a attaqué sans trop se déséquilibrer."
Sources : Le 11 Amiénois, L'Equipe, madeinFOOT, Ouest France, Républicain Lorrain, sites officiels des clubs

Vos réactions doivent respecter nos CGU.