L1 : Les principales déclarations des entraîneurs

L1 : Les principales déclarations des entraîneurs©Media365
A lire aussi

Naïm Beneddra, publié le samedi 07 décembre 2019 à 23h35

Après les rencontres de Ligue 1 disputées samedi (16eme journée), retrouvez les principales réactions des entraîneurs du Championnat.

Antoine Kombouaré (entraineur de Toulouse) :

« Inacceptable de voir comment on défend ce soir. On a les moyens d'aller poser des problèmes à l'adversaire. On ouvre le score très vite mais on n'arrive pas à le tenir. Strasbourg s'est relancé très vite et mène. On est friable, on a des lacunes défensives. A la mi-temps, on veut garder le 1-2 le plus longtemps possible mais on prend un but deux minutes après. Lacune de tous. C'est navrant. Ça rend les choses compliquées (...) Qu'est-ce que je fais, est-ce que je trouve les solutions ? Je ne suis pas content de mon boulot. On ne lâche jamais, on va retrouver nos esprits et se reconstruire très vite. On doit essayer de crever l'abcès et stopper l'hémorragie. »

Thierry Laurey (entraineur de Strasbourg) :

"Il y a eu du bon et du moins bon mais on a eu la volonté d'effacer la triste soirée de mardi. On a réussi à le faire avec la manière notamment en première mi-temps avec le match en main. C'est pas mal de marquer autant de buts même si on en prend deux. C'est positif (...) 21 points là ce n'est pas si mauvais surtout en voyant notre début de saison. On doit encore prendre des points sur les deux matchs avant Noël. On est plutot performant, si on excepte Brest, contre les équipes de notre championnat. Ca change avant on accrochait les gros et pêchait contre ces équipes."

Leonardo Jardim (entraîneur de l'AS Monaco) :

« L'adversaire est venu avec deux lignes très fermées. Il allait jouer avec un seul attaquant. Voilà pourquoi on a joué en 4-3-3 en début de match. En première mi-temps, on a manqué d'agressivité et de profondeur. Nos joueurs n'ont pas ces qualités. Après la pause, Fabregas est venu plus à côté de Bakayoko car quand Ben Yedder décrochait, il y avait Fabregas. Trop de joueurs ont décroché en première mi-temps. J'ai changé ça à la mi-temps et demandé de la patience. Après le premier but, cela s'est plus ouvert. Ce n'est pas la première fois qu'on gagne deux fois consécutivement. Il y a besoin de continuer à travailler pour enchaîner ».

Luka Elsner (entraineur d'Amiens) :

« Je suis en colère parce qu'il faut qu'on comprenne qu'on joue notre survie (...). Dans ces moments-là, il y a des choses à montrer (...) Il y a un moment donné il faut cette notion de survie et c'est compliqué à comprendre qu'on fasse 60 minutes de sacrifice et arriver à un corner qui change toute la donne. On a une balle de 1-0, on ne réussit pas. On a quelques contres intéressants puis on encaisse et on plonge. Je pense que c'est allé à l'opposé de l'état d'esprit qu'on a essayé de créer aujourd'hui. Sur le match de Dijon il faudra qu'on fasse preuve d'audace et de courage, rendre fiers nos supporters. Il est temps ».

Patrick Vieira (entraineur de Nice) :

« Cette performance n'efface pas celle à St Etienne, mais elle n'en demeure pas moins excellente (...) On est capable de beaucoup de choses mais c'est vrai que c'est une équipe qui n'est pas assez constante ».

Stéphane Moulin (entraineur d'Angers) :

"Pour gagner des matchs dans le foot, il faut marquer des buts. Il y a encore des regrets ce soir. Rennes a été très efficace et réaliste. Ce qu'on voulait faire, on l'a fait mais ça n'a de valeur que si vous concrétisez les occasions (...) Je me souviens, ces deux dernières années ici, l'équipe n'avait fait que défendre. L'équipe progresse. Malheureusement, on en revient à la même conclusion, ce n'est pas suffisant pour gagner le match. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.