L1 : Les principales déclaration de samedi soir

L1 : Les principales déclaration de samedi soir©Media365
A lire aussi

Rédaction , publié le samedi 14 septembre 2019 à 23h20

Voici les principales déclarations des coachs de Ligue 1, après les rencontres de samedi soir.

Le plus anti-VAR : Olivier Dall'Oglio (entraîneur de Brest)

Je ne sais pas ce que vous en pensez mais quand il y a faute, on doit siffler faute. Est-ce que la VAR fait son boulot ? Je pose la question. On a la VAR, je pense que les gars qui sont dans la régie ont 4 ou 5 caméras pour regarder. Comment vous pouvez m'expliquer qu'on n'a pas vu cette faute ? Monsieur Turpin n'a pas été aidé.

Le plus étonné : Julien Stéphan (entraîneur de Rennes)

C'est la première fois que je vois un arbitre accorder un but puis le refuser. Il a demandé la reprise du jeu plusieurs fois. C'est l'incompréhension totale. Ça change le match.

Le plus fantomatique : Bernard Blaquart (entraîneur de Nîmes)

Ça a été un match dense mais on a été inexistant sur le plan offensif, inexistant dans la construction du jeu. Je ne vais pas dire que c'est très inquiétant car on ne peut pas tout remettre en cause sur un match mais il y a du travail. Vous avez dû vous emmerder à regarder ce match.

Le plus frustré : Stéphane Jobard (entraîneur de Dijon)

On s'est créé les occasions pour marquer et malgré tout, on en récolte qu'un seul point. On va se satisfaire de ce match sans prendre de but mais les joueurs étaient déçus dans le vestiaire. Il a manqué ce brin d'adresse, de justesse. Il va vite falloir convertir ces occasions car on sait qu'en Ligue 1, ça ne pardonne pas.

Le plus gâté : Michel Der Zakarian (entraîneur de Montpellier)

Cela a été un beau match des deux côtés, un match qui aurait pu finir par 4-2. Quand on se crée des occasions et du jeu, je ne suis pas inquiet. On a envie de revoir ce genre de match d'autant que le public s'est régalé.

Le plus positif : Patrick Vieira (entraîneur de Nice)

On aurait dû prendre un point ce soir face à Montpellier. Il nous manque des automatismes, de l'expérience. Mais cela reste encourageant pour la suite. On va grandir.  On repart certes avec une défaite, mais on retient également beaucoup de choses positives.

Le plus insatisfait : Paulo Sousa (entraîneur de Bordeaux)

La victoire me fait beaucoup plus plaisir que la performance. Je ne suis pas content de celle-ci. On a manqué d'intensité. La grande satisfaction de la soirée, c'est de ne pas avoir pris de but

Le plus en retard : Vincent Hognon (entraîneur de Metz)

Notre source de progression est claire: c'est commencer les matches à l'heure. On n'était pas assez concentrés, peut-être pas assez conscients de ce que nécessite un match de Ligue 1. Il faut grandir rapidement. Ça fait trois matches (Angers, Paris et Bordeaux) qu'on est menés deux à zéro à la mi-temps et il faut avancer là dessus.
Sources : sites officiels des clubs, RTL

Vos réactions doivent respecter nos CGU.