L1 : Les déclas qui claquent après les matchs de vendredi soir

L1 : Les déclas qui claquent après les matchs de vendredi soir©Media365

Rédaction , publié le samedi 25 mai 2019 à 01h00

Retrouvez les principales réactions des entraîneurs de Ligue 1 après la 38eme et dernière journée de championnat vendredi soir.

Christophe Pélissier (Amiens)

On est habitué à jouer des derniers matchs à enjeu. Il a fallu attendre ce dernier match et on a fait durer le suspense alors qu'on pouvait se mettre à l'abri. On va retenir la victoire et je suis très heureux de maintenir Amiens une troisième saison en Ligue 1. On a un public exceptionnel qui nous a aidés quand les joueurs étaient cuits. Ca nous a donné un supplément d'âme.

Jocelyn Gourvennec (Guingamp)

C'était une fin de saison difficile. On avait réussi à sortie la tête de l'eau avant la finale de la Coupe de la Ligue fin mars, on était barragiste. On a dominé la finale et on méritait de la gagner. Ça a été le tournant de la saison, ça a mis un coup aux joueurs. On a longtemps espéré, on a entretenu cet espoir alors qu'on est parti de très, très loin.

Stéphane Moulin (Angers)

Encore une fois, on a montré qu'on était capables de rivaliser avec une belle équipe. On aurait voulu une victoire, ce match nul s'apparente à ça. On a donné le change, c'est bien. Ça doit nous pousser à croire encore plus à notre potentiel, avec toujours autant d'humilité et d'envie, mais toujours autant d'ambition, ce n'est pas incompatible

Jean-Louis Gasset (Saint-Etienne)

Oui, je réalise que c'est fini. Depuis samedi soir, on a eu le temps de fêter ça et de s'y préparer. On a beaucoup fêté la qualification européenne, je ne savais pas si on allait tenir 90 minutes. On a bien joué, dans un bon état d'esprit. Faire match nul à l'extérieur, ça reste un bon résultat. Beaucoup de choses nous passent dans la tête quand c'est comme ça

Fabien Mercadal (Caen)

Je leur souhaite de tout cœur que le futur soit meilleur. Il y a beaucoup de tristesse pour le club. On avait réussi à recoller, souvent à l'arrache, ça se joue à un but finalement. Cela a été une saison très éprouvante pour tout le monde, il nous a manqué un peu de force, il y avait beaucoup de fatigue nerveuse. On a manqué de fraîcheur et de lucidité. On va assumer nos responsabilités, on n'est pas là pour se cacher. Cette relégation fait terriblement mal. Le club a déjà connu et s'est déjà relevé.

Antoine Kombouaré (Dijon)

Je ne parlerais pas de miracle, c'est passé par la petite porte. On a fait le match que l'on attendait, il fallait gagner. On a été mené au score, je félicite et remercie les joueurs. On a vécu des émotions très fortes. Ça s'est tendu un peu par moment, on n'a pas été bon dans la construction du jeu. Il fallait espérer un signe du destin et espérer un signe du destin. Pour les grincheux, comme Rolland Courbis, on a montré que l'on jouait vraiment.

Michel Der Zakarian (Montpellier)

On est déçus d'avoir perdu, il y avait la place de mieux faire, on est naïfs et inattentifs sur le but qu'on prend. Notre saison a été bonne : au début, on aurait été très heureux de terminer à cette place-là mais je pense qu'on aurait pu faire mieux. Dans les Coupes, on n'a pas existé.

Vahid Halilhodzic (Nantes)

J'ai des responsabilités, encore un an de contrat. Mes mots sont souvent interprétés, je dirai simplement que nous rentrons dans une période de grand chantier avec une dizaine de joueurs qui vont partir, d'autres qui vont arriver, un groupe à reconstruire. Ce mercato est un moment délicat. Il va falloir qu'on réussisse à travailler, beaucoup et intelligemment pour avoir davantage d'ambitions.

Patrick Vieira (Nice)

De cette saison, je retiens la solidarité du club. On a fait front à toutes les difficultés. Le staff, Fred Gioria et Lionel Letizi, a été important. On apprend beaucoup plus de ce genre de saison. Il a manqué un buteur pour finir plus haut. Mais personne ne s'est plaint. Les joueurs ont bien travaillé. [...] Je pense avoir réussi à tirer énormément des joueurs. Sur les sacrifices, le travail, je ne pouvais pas leur demander plus.

Leonardo Jardim (Monaco)

Je suis très soulagé et très content. En janvier, je suis revenu sur le côté émotionnel, parce que j'aime ce club, j'habite à Monaco et parce que le président m'a appelé directement. Je suis content d'avoir atteint notre objectif malgré la défaite. Monaco reste en L 1.

Bernard Blaquart (Nîmes)

On perd mais cela a été une saison inattendue et magnifique au regard de nos petits moyens. On a découvert la Ligue 1. On a progressé. On a appris, croqué tout cela à pleines dents toute la saison. Chapeau ! On aimerait voir grandir le club encore plus vite.

Bruno Genesio (Lyon)

C'est le succès d'un groupe de qualité, même si l'on a mal géré des situations de contre. Ce match est un peu à l'image de notre saison. C'est même le résumé parfait de notre saison, avec une bonne entame avant de connaître une période plus difficile jusqu'à la pause et finalement de l'emporter sur la fin.

David Guion (Reims)

J'avais demandé à mes joueurs de faire preuve d'audace, ils l'ont fait en première mi-temps. On a ensuite énormément subi en seconde période, mais on a eu les ressources pour s'imposer. C'est une victoire remplie d'émotion car c'est la dernière de l'année, face au champion en titre. C'est aussi une saison magnifique, totalement réussie.

Thomas Tuchel (PSG)

On doit se concentrer, être ensemble, club, staff, équipe. Etre strict et retrouver notre esprit, notre manière de travailler du début de saison. On doit être strict et conséquent dans les décisions, tous ensemble. Le recrutement de joueurs est essentiel également.

Julien Stéphan (Rennes)

C'était un bon match pour une dernière, face à une très belle équipe lilloise qui attaque beaucoup. C'était un match où il y a eu beaucoup d'occasions de but, avec du jeu, de l'allant, de l'enthousiasme, un match très agréable, qu'on a remporté de manière logique. C'est une grande saison pour le Stade Rennais, qui va marquer l'histoire du club. Il y a beaucoup de satisfactions à en retirer.

Christophe Galtier (Lille)

Je vais retenir l'aventure humaine qu'a été cette saison. Il y a eu beaucoup de relations fortes, semaines après semaines. Tous ont fait un travail extraordinaire. Ceux qui n'ont pas beaucoup joué ont fait grandir le 11 de départ. J'ai applaudi mes joueurs et je leur ai dit que j'étais fier d'eux.

Thierry Laurey (Strasbourg)

Sur les deux derniers matches, on a eu pléthore d'occasions et on a perdu à chaque fois. Ce soir, avec deux occasions et demi, on arrive à l'emporter. C'est le charme du football. On a plus subi que crée du jeu même si on a initié de bons mouvements. On n'avait pas suffisamment de verticalité en première mi-temps. [...] Au niveau des chiffres, c'est ma meilleure saison. Si on peut continuer à progresser et moi avec, c'est tout bénéfice pour le Club. On visait la 12e place, on est 11e. On visait 45 points, on est à 49... On va dire que les objectifs sont atteints cette saison. J'espère que tout le monde reviendra avec un large sourire, un teint hâlé et beaucoup de motivation.

Rudi Garcia (Marseille)

Bien sûr que c'était important de gagner à l'Orange Vélodrome, de repasser cinquième même si c'est une place qui ne nous apporte rien en terme d'Europe. Mes joueurs ont fait le job comme on dit. Tout n'a pas été parfait ce soir mais c'est une belle fin et c'est tout ce qui compte. Je suis très content des 32 mois que j'ai passés ici avec une finale de Coupe d'Europe. Priez pour garder Frank McCourt car sans lui je ne sais pas où serait l'OM aujourd'hui. Que ce soit moi ou les joueurs, nous n'avons pas été à la hauteur cette saison.

Paulo Sousa (Bordeaux)

A venir...

Alain Casanova (Toulouse)

A venir...

Sources : Sites officiels des clubs, AFP

Vos réactions doivent respecter nos CGU.