L1 : Les déclas qui claquent après la 37eme journée

L1 : Les déclas qui claquent après la 37eme journée©Media365

Rédaction , publié le dimanche 19 mai 2019 à 00h50

Retrouvez toutes les réactions des entraîneurs de Ligue 1 après les matchs de samedi soir comptant pour la 37eme journée de Ligue 1.


Thomas Tuchel (entraîneur du PSG)

Non communiqué

Antoine Kombouaré (entraîneur de Dijon)

« Ce que fait Caen est le cadet de mes soucis. Ce qui m'ennuie, c'est cette entame de match catastrophique. On voulait faire durer le suspense, même si on savait que l'on allait souffrir en début de match. Le match était plié en cinq minutes. »


Bruno Genesio (entraîneur de Lyon)

« C'est mérité sur l'ensemble de la saison. Les deux objectifs principaux ont été atteints, on a beaucoup de regrets sur la Coupe de France, mais dans l'ensemble la saison est globalement réussie. Pour le reste, j'ai vécu ici de grands moments que je n'oublierai jamais. Je vais avoir plein de très bons souvenirs qui vont rester. »

Fabien Mercadal (entraîneur de Caen)

« Nous avons livré une bonne première période mais nous avons senti que le premier but marqué par Lyon a fait baisser notre niveau mental et élevé celui des Lyonnais. Nous gardons notre destin pour jouer cette finale contre Bordeaux. À nous de faire un grand match et de nous préparer pour les barrages. »


Michel Der Zakarian (entraîneur de Montpellier)

« Il fallait gagner pour espérer. On n'a pas su le faire. Mais notre destin européen ne dépendait pas que de nous. On fait une bonne saison. On est à la cinquième place. On va combattre à Marseille pour garder cette place, qui est désormais notre objectif. »

Vahid Halilhodzic (entraîneur de Nantes)

« C'est un match nul équitable, même si on peut avoir quelques regrets. On a fait un bon match, notamment en première période. Ensuite, on a reculé mais Montpellier ne s'est pas créé beaucoup d'occasions. L'équipe, qui a beaucoup progressé, atteint un niveau très intéressant. C'est dommage que le championnat termine maintenant. »

Alain Casanova (entraîneur de Toulouse)

« Le score est très sévère. On aurait pu mener 2-0 en première période et on était plus proches du 3-3 en deuxième que de cette défaite qui fait mal. Les joueurs ont donné le meilleur d'eux-mêmes et je suis très triste pour eux. »

Rudi Garcia (entraîneur de l'OM)

« On a joué comme des professionnels, comme des compétiteurs. J'ai trouvé qu'on avait montré un visage plaisant, notamment en seconde période, avec un OM qui se crée des occasions, qui les concrétise. La 5eme place ? Oui, il faut avoir le même visage vendredi prochain à domicile, battre Montpellier et bien finir chez nous. »


Leonardo Jardim (entraîneur de Monaco)

« C'est une très bonne réponse sur le terrain de l'équipe, avec une très bonne attitude et un plan de jeu respecté. On a fait un pas important avec ces trois points et les résultats adverses. Mais on n'est pas encore sauvés. »

Christophe Pélissier (entraîneur d'Amiens)

« Je trouve le score sévère par rapport au contenu. Monaco était prenable. Le premier but est bizarre. Tout le monde a revu les images, sauf le VAR. C'est le lot des petites équipes. Il y a pour moi une faute flagrante. Maintenant, il ne faut penser qu'à une chose : jouer une finale contre Guingamp. »


Jean-Louis Gasset (entraîneur de Saint-Etienne)

« On fait une très bonne saison mais cela aurait pu être une saison exceptionnelle. Ç'aurait été miraculeux de pouvoir lutté avec les trois. On a fait trembler les autres jusqu'à deux journées de la fin. Mon avenir ? Je ne sais pas. Franchement. Si on trouve un accord, pourquoi pas... »

Patrick Vieira (entraîneur de Nice)

« On repart d'ici avec beaucoup de frustration car l'équipe méritait mieux. C'est dommage de ne pas avoir réussi à ouvrir le score ce qui nous aurait donné de la confiance. La différence ce soir, c'est l'expérience entre les deux équipes. »


Jocelyn Gourvennec (entraîneur de Guingamp)

« Ça a été un match débridé. On sait que Nîmes attaque beaucoup et concède des occasions. Les équipes ont été dans le même registre. Les gardiens ont fait des exploits. Ça aurait pu tourner pour une équipe comme pour l'autre. On a donné ce qu'on avait à donner ce soir. »

Bernard Blaquart (entraîneur de Nîmes)

« L'enjeu était limité, c'est sans doute pour ça qu'on a vu autant d'occasions. C'est assez rare. Ça aurait pu faire 5-5, 6-6... On a compté une quinzaine d'occasions de chaque côté. Mon équipe m'a agacé car elle n'a pas pris le match par le bon bout. »


Paulo Sousa (entraîneur de Bordeaux)

« Cela fait un moment que l'on n'a pas eu de victoire. Je suis déçu par ce résultat mais pas surpris. On travaille avec mon staff pour améliorer notre mentalité et notre jeu. Le propriétaire croit en quelque chose de différent et pour changer les choses, nous avons besoin de temps. »

David Guion (entraîneur de Reims)

« On était venus pour être ambitieux mais surtout pour retrouver nos valeurs. On a fait un match qui ressemble au Stade de Reims, c'est-à-dire solide, discipliné, avec une très belle première mi-temps. On a bien maîtrisé notre sujet. »


Thierry Laurey (entraîneur de Strasbourg)

« Je ne dirais pas que c'est cruel parce qu'on a eu suffisamment d'occasions pour marquer. J'ai eu l'impression de revoir le match de Dijon avec beaucoup de tirs, de sauvetages sur la ligne, un poteau. Il y avait tous les ingrédients mais à l'arrivée, ça ne passe pas. »

Julien Stéphan (entraîneur de Rennes)

« C'est une victoire qui fait du bien. Quand on est compétiteur et qu'on n'a pas gagné depuis longtemps ça crée un manque. On n'a pas fait un match extraordinaire mais on a été très solidaires et on a montré beaucoup de courage et d'abnégation. »

Vos réactions doivent respecter nos CGU.